Hollande veut doubler le plafond de l'APA

François Hollande, candidat à la présidentielle, entend "doubler le plafond de l'allocation personnalisée d'autonomie (APA) à domicile pour les personnes" âgées "les plus dépendantes", annonce-t-il dans une interview à paraître mardi dans La Nouvelle République du Centre Ouest.[AFP]

François Hollande, candidat à la présidentielle, entend "doubler le plafond de l'allocation personnalisée d'autonomie (APA) à domicile pour les personnes" âgées "les plus dépendantes", annonce-t-il dans une interview à paraître mardi dans La Nouvelle République du Centre Ouest.

"La demande principale des Français est de pouvoir rester chez eux le plus longtemps possible, ce qui suppose l'adaptation de 80.000 logements par an", affirme le candidat PS à l'Elysée. "C'est pourquoi aussi, je doublerai le plafond de l'allocation personnalisée d'autonomie à domicile, pour les personnes les moins autonomes", ajoute-t-il.

L'APA, entrée en vigueur le 1er janvier 2002, sous le gouvernement socialiste de Lionel Jospin, bénéficiait début 2011 à environ 1,15 million de personnes en France métropolitaine.

Elle s'adresse aux personnes âgées de 60 ans ou plus, confrontées à des situations de perte d'autonomie, vivant soit à domicile, soit en établissements d'hébergement pour personnes âgées (EHPA).

Elle entend répondre aux besoins particuliers de chaque bénéficiaire, en permettant la prise en charge d'aides et de services diversifiés. Elle n'est pas soumise à conditions de ressources, mais son calcul tient compte des revenus des bénéficiaires. Un barème national, avec quatre plafonds correspondant chacun à un niveau de dépendance, a été mis en place.

M. Hollande affirme aussi que s'il est élu, il fera "voter une loi d'adaptation de la société au vieillissement de la population", sans précision.

Enfin il ajoute qu'il veut "développer" des "actions de formation et des structures (...) permettant d'avoir des temps de répit", pour "les aidants familiaux, qui permettent le maintien à domicile de personnes dépendantes ou atteintes de troubles de l'orientation comme la maladie d'Alzheimer".

Le député de Corrèze rappelle par ailleurs qu'il veut aussi "engager la mise en place du tiers-payant chez les médecins généralistes".

Vous aimerez aussi

Le covoiturage pour les seniors, comment ça marche ?
autonomie Le covoiturage pour les seniors, comment ça marche ?
événement Le salon Autonomic, du 12 au 14 juin à Paris Porte de Versailles
Un gondolier vote à Venise, le 22 octobre 2017  [ANDREA PATTARO / AFP]
Italie Victoire des autonomistes en Vénétie et en Lombardie

Ailleurs sur le web

Derniers articles