En un mois, Sarkozy gagne 7 pts, Hollande en perd 6

La cote de confiance de Nicolas Sarkozy a gagné 7 points en un mois à 33% tandis que parallèlement la cote d'avenir de François Hollande a perdu 6 points à 52% et celle de Jean-Luc Mélenchon a bondi de 11 points à 41%, selon le baromètre mensuel TNS-Sofres/Sopra Group pour Le Figaro Magazine publié mercredi[AFP]

La cote de confiance de Nicolas Sarkozy a gagné 7 points en un mois à 33% tandis que parallèlement la cote d'avenir de François Hollande a perdu 6 points à 52% et celle de Jean-Luc Mélenchon a bondi de 11 points à 41%, selon le baromètre mensuel TNS-Sofres/Sopra Group pour Le Figaro Magazine publié mercredi.

Interrogés sur les personnalités dont ils souhaitent qu'elles jouent un rôle important dans la période à venir, les Français placent toujours en tête François Hollande, dont la cote d'avenir perd toutefois 6 points à 52%. Seul à dépasser les 50%, il devance François Bayrou, deuxième à 47% (+3).

33% des Français font confiance au président Nicolas Sarkozy (25% "plutôt confiance", 8% "tout à fait"), au lieu de 26% en mars, tandis que 63% ne lui font pas confiance (40% "pas du tout", 23% "plutôt pas") contre 70%. 4% sont sans opinion. C'est le niveau le plus élevé de sa cote de confiance depuis janvier 2010.

35% font confiance au Premier ministre François Fillon (27% "plutôt confiance", 8% "tout à fait"), soit une hausse de 3 points. 59% (-4) ne lui font pas confiance (33% "pas du tout", 26% "plutôt pas"). 6% n'ont pas d'avis.

Jean-Luc Mélenchon enregistre la plus forte hausse du mois (+11 points à 41%) ce qui lui permet d'atteindre la 5ème place du classement, derrière Nicolas Hulot (43%, +5) et Martine Aubry (43%, -2).

Marine Le Pen (28%) gagne 2 points et Eva Joly (24%) 4 points. Nicolas Dupont-Aignan progresse d'un point à 10%.

Sondage réalisé du 30 mars au 2 avril auprès d'un échantillon de 1.000 personnes interrogées en face à face à leur domicile, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Méthode des quotas.

Vous aimerez aussi

Une partisane de l'ancien président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva pendant une manifestation de soutien à l'ex-chef de l'Etat le 15 août 2018 à Brasilia [EVARISTO SA / AFP/Archives]
Élections L’ONU appelle le Brésil à autoriser Lula à se présenter à la présidentielle
Élection présidentielle au Mali : un second tour qui semble joué d'avance
Élections Présidentielle au Mali : un second tour qui semble joué d'avance
Le président-élu colombien Ivan Duque pendant la présentation de son livre "L'Archéologie de mon père" à Medellin, en Colombie le 10 juillet 2018 [JOAQUIN SARMIENTO / AFP]
Présidentielle Ivan Duque investi président de Colombie

Ailleurs sur le web

Derniers articles