Spots de campagne : qui passera en premier à la télé ?

Le Conseil supérieur de l'audiovisuel va procéder vendredi au tirage au sort de l'ordre de passage des spots de campagne des candidats à l'élection présidentielle, diffusés sur les radios et chaînes publiques à partir de lundi dans un cadre strict.[AFP/Archives]

Le Conseil supérieur de l'audiovisuel va procéder vendredi au tirage au sort de l'ordre de passage des spots de campagne des candidats à l'élection présidentielle, diffusés sur les radios et chaînes publiques à partir de lundi dans un cadre strict.

Cette année, comme en 2007 et en 2002, le CSA a fait appel à la Française des jeux pour procéder au tirage au sort, afin de ne prêter le flanc à aucune critique. Auparavant, le tirage se faisait par enveloppes.

France Télévisions assure la production des spots, ainsi que la coordination de l'ensemble des opérations liées aux tournages, qui ont déjà démarré. Ils doivent avoir été terminés au plus tard 72 heures avant leur diffusion.

Chaque candidat a droit à 43 minutes entre le 9 et le 20 avril, soit 10 spots de petit format (une minute et trente secondes) et huit de grand format (trois minutes et trente secondes).

Les messages de campagne seront diffusés du lundi 9 avril au samedi 14, puis du 16 au 20.

Les candidats passeront dans le même ordre sur toutes les chaînes et radios publiques.

Entre les premier et second tours, les deux candidats ont droit à 60 minutes chacun. Ils peuvent se mettre d'accord pour réaliser moins de temps, mais il est rare que les candidats le fassent. Les spots seront alors diffusés entre le lundi 30 avril et le vendredi 4 mai.

La production est financée par l'Etat, mais l'enveloppe totale n'est pas communiquée.

Le contenu de ces spots est très encadré.

Interdictions

Ainsi, les candidats ne peuvent pas porter atteinte à l'ordre public, à la dignité de la personne humaine et aux secrets protégés par la loi. Ils ne peuvent pas tenir des propos à caractère publicitaire et procéder à des appels de fonds. Il leur est également interdit de tourner en dérision d'autres candidats, apparaître dans l'enceinte de bâtiments officiels de l'Etat, des collectivités territoriales, de toute institution publique ou de l'Union européenne.

En outre, ils n'ont pas le droit d'utiliser l'emblème national ou européen, pas plus que l'hymne national ou européen. Aucun numéro d'appel téléphonique ne doit être affiché lors de ces spots.

Les lieux d'enregistrement sont toutefois librement choisis par le candidat, ainsi que le réalisateur.

A la télévision, les spots de petit format passeront, sur France 2 à partir de 20H40, sur France 3 avant l'édition "Soir 3" (19H00), sur France 4 vers 20H15, sur France Ô vers 12H15 du lundi au vendredi et vers midi le samedi. Ceux de grand format passeront vers 9H10 sur France 2, vers midi sur France 3 et sur France Ô vers 7H40 du lundi au vendredi et vers 7H30 le samedi.

Entre les deux tours, ils seront sur France 2 vers 13H55, sur France 3 vers 14H45 et sur France Ô vers 00H30.

Pour les Français de l'étranger, France 24 diffusera les petits formats vers 2H50 du matin, puis à 14H50 et les grands formats à 1H40, à 4H10 et 5H20. Pour le second tour, les petits formats passeront à 16H50 et les grands à 1H40 et 5H50.

Côté radio, les spots de petit format seront diffusés sur France Inter vers 14 heures et sur RFI vers 14H10. Les grands formats sont prévus sur France Inter à 23H15 et sur RFI vers 19H10.

Entre les deux tours, les petits spots passeront à 14 heures sur France Inter et à 8H23 sur RFI. Les grands seront à 20 heures, puis à 23H15 sur France Inter et 14H10 sur RFI.

Vous aimerez aussi

Une partisane de l'ancien président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva pendant une manifestation de soutien à l'ex-chef de l'Etat le 15 août 2018 à Brasilia [EVARISTO SA / AFP/Archives]
Élections L’ONU appelle le Brésil à autoriser Lula à se présenter à la présidentielle
Élection présidentielle au Mali : un second tour qui semble joué d'avance
Élections Présidentielle au Mali : un second tour qui semble joué d'avance
Le président-élu colombien Ivan Duque pendant la présentation de son livre "L'Archéologie de mon père" à Medellin, en Colombie le 10 juillet 2018 [JOAQUIN SARMIENTO / AFP]
Présidentielle Ivan Duque investi président de Colombie

Ailleurs sur le web

Derniers articles