Le Pen veut interdire les supermarchés dans les petites villes

La candidate du FN à l'Elysée Marine Le Pen propose comme mesure de relance de l'emploi d'interdire les supermarchés dans les villes de moins de 30.000 habitants, dans une interview au journal régional Le Progrès à paraître samedi, jour de son meeting à Lyon.[AFP/Archives]

La candidate du FN à l'Elysée Marine Le Pen propose comme mesure de relance de l'emploi d'interdire les supermarchés dans les villes de moins de 30.000 habitants, dans une interview au journal régional Le Progrès à paraître samedi, jour de son meeting à Lyon.

"Je veux interdire la présence de la grande distribution dans toutes les villes de moins de 30.000 habitants", répond la candidate FN à la question "Que proposez-vous pour relancer l'emploi?".

"Car les grandes surfaces sont en train de tuer le petit commerce: elles ont tué un million d'emplois en 20 ans. Cette mesure a été prise en Italie et les résultats ont été excellents en termes d'emplois", assure-t-elle.

La limitation des supermarchés en fonction du nombre de résidents est en effet une mesure qui existe depuis les années 1970 en Italie, quand les commerçants se regroupèrent en une association, Confcomercio, qui a imposé ces restrictions.

La Fédération du Commerce et de la Distribution (FCD) a toutefois qualifié de "démagogiques et électoralistes" les propos de Marine Le Pen.

"Les enseignes de la distribution répondent aux besoins des consommateurs, avec des formats divers et adaptés (hypermarchés, supermarchés, magasins de proximité) sur tout le territoire", a-t-elle fait valoir dans un communiqué.

"Nous représentons aujourd'hui 750.000 emplois et en recrutons chaque année 100.000, dont la moitié sont des jeunes peu qualifiés", a aussi noté la FCD.

Selon un sondage réalisé par l'institut Ifop pour la mutuelle Médicis et publié le 14 mars, les petits commerçants "se sentent abandonnés par les pouvoirs publics" et ne seront que 37% à voter pour Nicolas Sarkozy contre 44% lors du premier tour en 2007. Selon ce sondage, 19% comptent voter pour François Hollande, 18% pour Marine Le Pen et 16% pour François Bayrou.

Vous aimerez aussi

Une partisane de l'ancien président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva pendant une manifestation de soutien à l'ex-chef de l'Etat le 15 août 2018 à Brasilia [EVARISTO SA / AFP/Archives]
Élections L’ONU appelle le Brésil à autoriser Lula à se présenter à la présidentielle
Élection présidentielle au Mali : un second tour qui semble joué d'avance
Élections Présidentielle au Mali : un second tour qui semble joué d'avance
Le président-élu colombien Ivan Duque pendant la présentation de son livre "L'Archéologie de mon père" à Medellin, en Colombie le 10 juillet 2018 [JOAQUIN SARMIENTO / AFP]
Présidentielle Ivan Duque investi président de Colombie

Ailleurs sur le web

Derniers articles