Valérie Trierweiler défend François Hollande, "vrai" et "honnête"

La journaliste Valérie Trierweiler, compagne de François Hollande, lève un peu le voile sur sa personnalité et défend le candidat socialiste qui sera, selon elle, "un chef d'Etat digne et honnête", dans une longue interview publiée samedi par Libération.[AFP]

La journaliste Valérie Trierweiler, compagne de François Hollande, lève un peu le voile sur sa personnalité et défend le candidat socialiste qui sera, selon elle, "un chef d'Etat digne et honnête", dans une longue interview publiée samedi par Libération.

"Ce qu'on voit de lui est vrai. Il n'y a pas de Hollande caché", affirme-t-elle. "Il sera un chef d'Etat digne et honnête", poursuit la journaliste qui souligne que "s'il semble réservé, c'est qu'il a une certaine retenue et une tenue que d'autres n'ont pas".

La compagne de François Hollande qui s'exprime pour la première fois dans la presse depuis janvier était interrogée à Rennes, alors que le candidat PS dédicaçait son livre "Changer de destin" avant son meeting avec Ségolène Royal.

Elle confirme qu'elle n'a aucun rôle politique dans la campagne présidentielle, parce que, dit-elle, "je ne suis pas une femme politique. Ce n'est donc pas mon rôle et je ne saurais pas le faire. Journaliste est un autre métier".

Interrogée sur les multiples attaques de Nicolas Sarkozy contre elle, elle s'étonne: "j'ai beaucoup de mal à comprendre son attitude car personne n'attaque sa femme. Je ne vois pas ce qu'il a à se déchaîner contre moi. Ce n'est pas digne d'un président de la République".

À suivre aussi

Le rockeur Neil Young, lors d'un concert à Québec au Canada, le 6 juillet 2018 [Alice Chiche / AFP/Archives]
Etats-Unis Neil Young veut devenir citoyen américain pour voter en 2020
People Kanye West dit vouloir briguer la présidence des Etats-Unis en 2024
La procédure de destitution n'a pas fini de faire les gros titres, puisque la Chambre des représentants a adopté ce jeudi une résolution approuvant l'enquête visant Donald Trump.
élection Etats-Unis : à un an de la présidentielle, la procédure de destitution de Trump cannibalise la campagne

Ailleurs sur le web

Derniers articles