Arthuis appelle à la création d'un nouveau parti centriste

Le président de l'Alliance centriste Jean Arthuis le 13 mars 2012 à Paris[AFP]

Le président de l'Alliance centriste Jean Arthuis a appelé samedi à la création "sans délai" d'une "formation indépendante clairement positionnée au centre droit" à laquelle sa formation "entend prendre une part active".

Le sénateur de la Mayenne s'est exprimé dans un communiqué à l'issue d'une réunion du comité exécutif de son parti, qui a salué la création à l'Assemblée nationale d'un nouveau groupe centriste, "à l'image de celui du Sénat, annonciateur du rassemblement de toutes les composantes de la droite modérée".

Vingt-neuf députés radicaux, centristes et indépendants participent à l'Assemblée à un nouveau groupe présidé par Jean-Louis Borloo et baptisé Union des démocrates et indépendants (UDI).

"Les valeurs libérales, sociales et européennes doivent marquer l'offre politique attendue par les Français, portée par une formation indépendante, clairement positionnée au centre droit", explique M. Arthuis en demandant "la création sans délai d'un parti nouveau à la constitution duquel l'AC entend prendre une part active".

L'ancien ministre des Finances souhaite pour "éviter les querelles d'ambitions individuelles", que la présidence de ce nouveau parti ne se confonde pas "avec la candidature à la prochaine élection présidentielle".

Jean Arthuis a soutenu la candidature de François Bayrou à la dernière élection présidentielle avant de prendre ses distances avec le patron du MoDem et d'appeler à voter Nicolas Sarkozy au second tour de la présidentielle.

"L'urgence est de travailler le fond pour redonner son sens à l'engagement politique et délivrer un message d'espoir", fait-il encore valoir.

Plusieurs ténors du Nouveau centre dont François Sauvadet et Maurice Leroy ont demandé vendredi au président du Parti radical Jean-Louis Borloo de créer au plus vite un mouvement politique estimant qu'il était aujourd'hui le leader naturel du centre-droit. Mais ils restent divisés sur la forme que devra prendre le nouvel ensemble, entre parti ou confédération.

Vous aimerez aussi

J. -C. Lagarde : « La principale condamnation doit être morale »
booba-kaaris Jean-Christophe Lagarde : «La principale condamnation doit être morale»
Migrants «Ils ne sont rien» : le quotidien des mineurs isolés étrangers au centre de MSF
Des migrants au bord d'une route près du Port de Calais, dans les Hauts-de-France, le 3 juillet 2017 [DENIS CHARLET / AFP/Archives]
Calais Migrants : Collomb annonce la création de deux centres dans les Hauts-de-France

Ailleurs sur le web

Derniers articles