Gilbert Collard égratigne Jean-Marie Le Pen

Gilbert Collard, député élu avec le soutien du Front national, siège à l'Assemblée nationale, le 26 juin 2012 à Paris[AFP/Archives]

Gilbert Collard, élu député avec le soutien du Front national, s'est risqué sur France Info à de nombreux jeux de mots, confirmant par ailleurs que ses relations avec Jean-Marie Le Pen étaient mauvaises.

"On n'a pas de rapport", a-t-il reconnu, en parlant de Jean-Marie Le Pen. Le député du Gard s'est déclaré au passage "époustouflé" que le président d'honneur du FN ait qualifié sa fille, Marine, de "petite bourgeoise", dans une interview au quotidien britannique The Times vendredi.

"Je ne comprends pas pourquoi Jean-Marie Le Pen a pu dire cela... Marine (Le Pen) ne mérite pas ce qualificatif. Elle est moins bourgeoise que (Jean-Luc) Mélenchon", a-t-il estimé.

Gilbert Collard s'est inscrit également en faux contre Jean-Marie Le Pen, qui dans cette même interview au Times, a évoqué "tous ces courageux et dynamiques militants qui se sont fait remarquer parce qu'ils avaient le crâne rasé" et "ont été écartés" par sa fille.

"Les Yul Brynner du Front, c'est une excellente nouvelle qu'ils ne soient plus là. Marine (Le Pen) a très bien fait de faire en sorte que les crânes rasés ne soient plus là", a-t-il ajouté, alors que des militants au crâne rasé étaient présents lors du défilé du FN à Paris le 1er mai dernier.

Quant à la conférence sociale qui se tient lundi et mardi, Gilbert Collard n'y voit que de la "blablalogie". "La dialoguite est un peu une maladie de gauche", a-t-il dit.

Le député, qui ne se "sent pas d'extrême droite", a égratigné au passage Jean-Marc Ayrault, le "premier sinistre, le Premier ministre, pardon"...

Quant à "certains" journalistes, "sous prétextent qu'ils informent, ils n'ont pas à faire les putes d'audience. C'est insupportable", a-t-il dénoncé en qualifiant de "marchandisation de l'horreur" la diffusion des échanges de Mohamed Merah avec les forces du Raid.

Pour Jean-Marie Le Pen, Marine est une petite bourgeoise.

Gilbert Collard dénonce "le terrorisme intellectuel" de la gauche

Vous aimerez aussi

rassemblement national Soupçons d'emplois fictifs : Marine Le Pen de nouveau convoquée par les juges
Marine Le Pen siège au Parlement européen de Strasbourg, le 3 février 2016 [PATRICK HERTZOG / AFP/Archives]
Justice Champagne et irrégularités : le groupe de l'ex-FN doit 500.000 euros au Parlement européen
Politique Le Front national devient le Rassemblement national

Ailleurs sur le web

Derniers articles