Jouyet à la CDC : un député PS s'interroge

Le président de l'Autorité des marchés financiers Jean-Pierre Jouyet, le 24 novembre 2011 à Paris[AFP/Archives]

Le député PS Daniel Goldberg prévoit de prendre la parole lors de la réunion du groupe à l'Assemblée pour s'interroger sur le bien-fondé de la nomination sur proposition du Premier ministre de Jean-Pierre Jouyet à la tête de la Caisse des dépôts et Consignation (CDC).

"Pourquoi nommer un ancien ministre de Nicolas Sarkozy?", s'interroge le député de Seine-Saint-Denis alors que M. Jouyet doit être auditionné à la mi-journée par la commission des Finances de l'Assemblée nationale, puis par celle du Sénat.

M. Goldberg, soutien de Martine Aubry, affirme avoir été applaudi par plusieurs de ses collègues socialistes en émettant des réserves sur la nomination de l'actuel président de l'Autorité des marchés financiers (AMF) à la tête de la CDC, lors d'une intervention devant le groupe la semaine dernière.

Ami de François Hollande, dont il a été le condisciple dans la fameuse promotion Voltaire de l'Ena (1977-80), Jean-Pierre Jouyet avait été l'un des ministres d'ouverture de Nicolas Sarkozy, qui l'avait nommé aux Affaires européennes en 2007 avant de rejoindre l'AMF l'année suivante.

Lors de la primaire socialiste, des soutiens de Martine Aubry avaient critiqué la prise de position de M. Jouyet en faveur de François Hollande, ainsi que ses déclarations en faveur d'un "compromis droite-gauche" face à la crise.

"Toute tentation de recycler des hommes de Sarkozy nous exposerait au risque de recycler sa politique", avaient écrit à l'époque Henri Emmanuelli et l'actuel ministre Benoît Hamon.

Vous aimerez aussi

Francis Lalanne, qui conduit la liste «Alliance jaune» pour les européennes, mise sur «l'union sacrée de gilets jaunes».
Politique Élections européennes, en direct : Francis Lalanne compte «sur l'union sacrée des gilets jaunes»
L'Allemand Elmar Brok, ici au Parlement européen à Strasbourg en 2006, est le seul eurodéputé à avoir siéger lors des huit législatures.
Politique Élections européennes : les députés les plus singuliers depuis 1979
Gabriel Attal réagit à l'affaire Vincent Lambert
Interview Gabriel Attal sur l'affaire Vincent Lambert : «Il y a une forme d'indécence à faire de l'instrumentalisation politique»

Ailleurs sur le web

Derniers articles