La nomination de Jouyet à la CDC fait des vagues au PS

Le président de l'Autorité des marchés financiers Jean-Pierre Jouyet, le 24 novembre 2011 à Paris[AFP/Archives]

Plusieurs députés PS ont protesté contre la nomination de Jean-Pierre Jouyet à la Caisse des dépôts, "un ancien ministre de Sarkozy", tandis que les porte-parole du groupe socialiste ont insisté sur le "pragmatisme" de cette proposition du Premier ministre.

"Il n'y a pas que l'aile gauche du groupe (PS à l'Assemblée) qui a été choquée", a déclaré à l'AFP le député de Seine-Saint-Denis Daniel Goldberg, alors que Jean-Pierre Jouyet était auditionné par la commission des Finances.

"Jean-Pierre Jouyet a été ministre de Nicolas Sarkozy au moment où il y avait un ministre de l'Identité nationale et où le gouvernement mettait en place le paquet fiscal, que nous détricotons aujourd'hui", a ajouté M. Goldberg, un proche de Martine Aubry, qui avait fait part de ses réserves lors de la réunion du groupe socialiste la semaine dernière.

"François Hollande avait dit que ceux qui avaient soutenu Nicolas Sarkozy n'auraient rien", a insisté M. Goldberg.

Ami de François Hollande, dont il a été le condisciple dans la célèbre promotion Voltaire de l'Ena (1977-80), Jean-Pierre Jouyet avait été l'un des ministres d'ouverture de Nicolas Sarkozy, qui l'avait nommé aux Affaires européennes (2007-2008).

Actuel président de l'Autorité des marchés financiers (AMF), il a été proposé à la tête de la CDC par le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault.

"Je pense que c'est une erreur", a poursuivi un député aubryste pour qui "le pardon sur des bases amicales est un peu facile. Les allers-retours avec le sarkozysme n'ont pas à être amnistiés aussi facilement".

"Il n'a pas fait acte de repentance, contrairement à Rama Yade et Roselyne Bachelot", a renchéri un député proche de Benoît Hamon.

Interrogé, le vice-président du groupe PS Philippe Martin a insisté sur le "pragmatisme" de la nomination de M. Jouyet, "l'homme de la volonté d'une régulation financière au sein de l'AMF".

Membre de la commission des Finances, le député PS Thierry Mandon a salué également sa bonne connaissance des questions liées au financement des collectivités locales, et a assuré que les élus socialistes de la commission voteraient à l'unanimité en faveur de M. Jouyet.

Vous aimerez aussi

Le député Eric Ciotti à Nice le 11 janvier 2017 [Valery HACHE / AFP/Archives]
Emmanuel Macron Ciotti met en cause Bercy et Macron dans les révélations sur Fillon
Affaire Jouyet-Fillon Fillon ne récupérera pas l'enregistrement Jouyet
Jean-Pierre Jouyet Fillon aura-t-il accès à l'enregistrement de Jouyet ?

Ailleurs sur le web

Derniers articles