Ségolène Royal dit n'avoir "rien demandé" quant à de nouvelles fonctions

La présidente socialiste de la région Poitou-Charentes Ségolène Royal assiste à l'ouverture de la conférence sociale au conseil économique, social et environnemental à Paris, le 9 juillet 2012[Pool/AFP/Archives]

Ségolène Royal déclare n'avoir "rien demandé" pour obtenir de nouvelles fonctions, tout en indiquant "imaginer" qu'on lui en proposerait un jour.

"Je n'ai rien demandé", a déclaré la présidente de la région Poitou-Charentes sur RTL, en assurant qu'elle s'impliquait "plus que jamais" dans ses fonctions actuelles.

"J'ai vu que tous les jours pratiquement, on me prête une nouvelle fonction", a-t-elle ironisé, en réponse à une question sur l'éventualité d'une nomination à la tête de la future banque publique d'investissement souhaitée par les socialistes.

Toutefois, a-t-elle ajouté, "le moment viendra où je serai utile dans la fonction qui me sera proposée".

Cela aura lieu ?, a insisté le journaliste. "J'imagine", a répondu Ségolène Royal sans vouloir en dire davantage.

La présidente de la région Poitou-Charentes n'a pas voulu non plus revenir sur sa défaite aux législatives à La Rochelle, ni sur le tweet de soutien de la compagne du président Hollande, Valérie Trierweiler, à son rival, Olivier Falorni.

"Je ne veux pas commenter (cette affaire). Elle a déjà été assez pénible à vivre".

Vous aimerez aussi

Politique Les partis de gauche rentrent de vacances avec des questions et l'Europe à l'horizon
Le logo du PS, au siège rue de Solférino à Paris, le 18 décembre 2017 [STEPHANE DE SAKUTIN / AFP]
Politique Présidence du PS : Stéphane Le Foll se retire et reconnaît la victoire d'Olivier Faure
Olivier Faure, Emmanuel Maurel, Stéphane Le Foll et Luc Carvounas s'affronteront lors d'un débat télévisé ce mercredi.
Politique PS : tout savoir sur le débat entre les quatre candidats

Ailleurs sur le web

Derniers articles