Le gouvernement n'accepte "pas en l'état" le plan de PSA

Le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg le 12 juillet 2012 à Paris[AFP]

Le gouvernement socialiste "n'accepte pas" le plan de restructuration présenté jeudi par le groupe automobile français PSA Peugeot Citroën, qui prévoit la suppression de 8.000 postes et la fermeture du site d'Aulnay, a déclaré le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg.

"Nous n'acceptons pas en l'état le plan" présenté jeudi matin par le constructeur, a déclaré M. Montebourg devant le Sénat, sans préciser les moyens de pression que le gouvernement pourrait faire jouer sur le groupe privé.

Vous aimerez aussi

Automobile Le rallye Dakar aura lieu en Arabie saoudite en 2020
Le directeur de l'écurie Mercedes Toto Wolff (d) et le pilote britannique Lewis Hamilton, le 13 mars 2019 à Melbourne [PETER PARKS / AFP/Archives]
Automobile F1 : avec ses consignes d'équipe, Ferrari ouvre la boîte de Pandore
Les noms des responsables désignés par Carlos Ghosn ont été coupés au montage, sur demande de ses avocats.
Automobile Carlos Ghosn se dit «innocent» et accuse des dirigeants de Nissan de «trahison»

Ailleurs sur le web

Derniers articles