PSA : Montebourg attend que le président du groupe s'exprime

Arnaud Montebourg lors de la conférence sociale le 9 juillet 2012 à Paris[AFP/Archives]

Le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, n'a pas souhaité réagir immédiatement jeudi matin aux suppressions de postes annoncées chez PSA, annonçant qu'il le ferait après que le PDG du groupe, Philippe Varin, se sera exprimé.

M. Montebourg a été reçu jeudi matin durant environ une heure à Matignon par le Premier ministre Jean-Marc Ayrault.

"Nous attendons l'expression du président de Peugeot et ensuite il y aura un communiqué", a simplement déclaré à la presse M. Montebourg, à l'issue de cet entretien.

PSA Peugeot Citroën a annoncé jeudi l'arrêt de la production dans son usine d'Aulnay (Seine-Saint-Denis) en 2014 et la suppression de 8.000 emplois en France, provoquant de très vives réactions, Bernard Thibault (CGT) parlant de "séisme" et la droite de "côte d'alerte dépassée".

La veille, M. Montebourg avait dit redouter "un choc pour la nation".

À suivre aussi

Les patrouilleurs, les anges gardiens de l'autoroute
Sécurité routière Les patrouilleurs, les anges gardiens de l'autoroute
Des Lamborghini [photo] et des Ferrari de contrefaçon étaient assemblées puis vendues à des prix très inférieurs à ceux du marché.
Automobile Brésil : une usine de fabrication de fausses Ferrari et Lamborghini découverte
Bègles première ville "zone 30 km/h"
Sécurité routière Bègles, première ville «zone 30 km/h»

Ailleurs sur le web

Derniers articles