PSA : Pôle emploi sollicité selon un syndicat, le gouvernement dément

Le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg, le 12 juillet 2012 à Paris[AFP]

Le ministère du Redressement productif et la préfecture d'Ile-de-France ont démenti jeudi la convocation dans l'après-midi d'une réunion avec Pôle emploi sur PSA, annoncée par une source syndicale du service public de l'emploi.

"Cet après-midi, la direction régionale Ile-de-France est convoquée par le préfet de région avec le commissaire en charge de la restructuration industrielle - les équipes du ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg - pour parler de la collaboration de Pôle emploi dans les mesures de reclassement des salariés de PSA", a indiqué la source syndicale de l'opérateur de l'Etat à l'AFP.

Le ministère du Redressement productif a par la suite démenti la tenue d'une telle réunion de même que la préfecture d'Ile-de-France.

"Nous n'avons jamais demandé ni au préfet de région, ni au commissaire du redressement productif, ni au directeur de Pôle emploi Ile-de-France de se mobiliser. A ce jour, aucun salarié de chez PSA n'est licencié", a indiqué à l'AFP le ministère.

Le ministère a précisé que "la mission (confiée à l'expert Emmanuel) Sartorius est en train d'expertiser les allégations du groupe PSA".

PSA a annoncé jeudi l'arrêt de la production dans son usine d'Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) en 2014 et la suppression de 8.000 postes en France, après avoir enregistré une perte nette au premier semestre.

Environ 3.100 salariés, auxquels s'ajoutent 300 intérimaires, travaillent à Aulnay.

 

Réactions d'EELV et de l'UMP

Xavier Bertrand préconise un "plan massif de soutien" à l'industrie automobile

PSA : "un séïsme" selon Bernard Thibault

"La cote d'alerte est dépassée" selon Jean-François Copé

Montebourg attend pour s'exprimer, le gouvernement également

À suivre aussi

Julien Odoul a été chahuté lors du rassemblement en soutien aux salariés de General Electric
plan social Julien Odoul chahuté lors du rassemblement en soutien aux salariés de General Electric
Un employé de General Electrics devant le siège de la compagnie à Belfort, le 3 juin 2019 [PATRICK HERTZOG / AFP/Archives]
plan social Belfort: syndicats et élus mobilisés pour faire reculer General Electric
Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire au siège de GE à Belfort le 3 juin 2019 [PATRICK HERTZOG / AFP]
Économie Plan social : General Electric doit «revoir sa copie» selon Bruno Le Maire

Ailleurs sur le web

Derniers articles