Royal ira à l'université d'été d'EELV, mais pas à celle du PS

Ségolène Royal n'ira pas à l'université d'été du PS à La Rochelle du 24 au 26 août, se trouvant alors en Afrique du Sud pour le congrès de l'Internationale socialiste dont elle est vice-présidente, mais elle interviendra à l'ouverture des Journées d'été d'EELV, a-t-elle indiqué jeudi.[POOL] Ségolène Royal n'ira pas à l'université d'été du PS à La Rochelle du 24 au 26 août, se trouvant alors en Afrique du Sud pour le congrès de l'Internationale socialiste dont elle est vice-présidente, mais elle interviendra à l'ouverture des Journées d'été d'EELV, a-t-elle indiqué jeudi.[POOL]

Ségolène Royal n'ira pas à l'université d'été du PS à La Rochelle du 24 au 26 août, se trouvant alors en Afrique du Sud pour le congrès de l'Internationale socialiste dont elle est vice-présidente, mais elle interviendra à l'ouverture des Journées d'été d'EELV, a-t-elle indiqué jeudi.

Mme Royal a confirmé à l'AFP qu'elle se rendrait le 23 août en Afrique du Sud, pour préparer avec le bureau de l'Internationale son congrès au Cap (30 août-1er septembre). Elle doit également rencontrer des personnalités sud-africaines, dont l'ancien président Nelson Mandela si sa santé le permet.

La présidente de la région Poitou-Charentes a dans le même temps annoncé qu'elle participerait le 22 août à Poitiers (Vienne) à l'ouverture des Journées d'été d'Europe Ecologie les Verts.

"Je m'exprimerai en tant que présidente de la région, de région écologique", a déclaré celle qui fut ministre de l'Environnement de Pierre Bérégovoy (1992-1993).

Mme Royal a qualifié de "non-événement" son absence de La Rochelle, après avoir estimé sur France 3 Poitou-Charentes, qu'elle n'était "pas indispensable au Parti socialiste" réuni en université d'été.

"Il y a tous les militants qui sont là pour réfléchir, il y aura beaucoup de responsables du Parti socialiste. Il n'est pas indispensable que je sois partout", a-t-elle estimé.

"Je suis une femme politique libre et j'utilise mon temps de la façon la plus utile possible", a-t-elle ajouté sur France 3. "En toute liberté, j'ai fait le choix d'aller à l'Internationale socialiste (...), car je crois que nous avons à réfléchir ensemble à un autre modèle de société" face à la crise.

Sur son absence à La Rochelle, elle s'est amusée et dite "touchée qu'on se préoccupe quand je suis quelque part, qu'on se préoccupe aussi quand je ne suis pas quelque part".

Elle a rappelé qu'elle se rendait "régulièrement" à La Rochelle en tant que présidente de région.

Investie par le PS et soutenue par le président François Hollande, son ancien compagnon, elle avait été battue aux législatives de juin à La Rochelle par un socialiste dissident, Olivier Falorni, avec le soutien inopiné de la compagne actuelle du chef de l'Etat, Valérie Trierweiler.

Vous aimerez aussi

Politique Nomination de François de Rugy : les écolos dubitatifs
Politique Les partis de gauche rentrent de vacances avec des questions et l'Europe à l'horizon
EELV vent debout pour faire interdire le glyphosate en France
Écologie EELV vent debout pour faire interdire le glyphosate en France

Ailleurs sur le web

Derniers articles