Les principales mesures politiques de la rentrée

Jean-Marc Ayrault a fait sa rentrée politique ce matin. Jean-Marc Ayrault a fait sa rentrée politique ce matin.[BERTRAND LANGLOIS / AFP]

Jean-Marc Ayrault a fait sa rentrée politique ce matin au micro de BFM TV-RMC. Il a présenté le programme du gouvernement dans le respect des engagements pris pendant la campagne de François Hollande. Tour d’horizon des principaux points abordés par le Premier ministre.

 

  • Le plafond du Livret A relevé à 25% tout de suite

Le Premier ministre l’a annoncé ce matin lors de son intervention sur BFM TV-RMC, le plafond du Livret A sera relevé de 25% « tout de suite », puis une deuxième fois en fonction des besoins. « Nous voulons le doubler, c’est un des engagements du président de la République et ce sera fait » a-t-il ajouté. Le relèvement de ce livret d’épargne, aujourd’hui plafonné à 15 300 euros, doit servir à financer le logement social et la politique de la ville.

 

  • Baisse « modeste » et « provisoire » des taxes sur les carburants

Dans son interview, Jean-Marc Ayrault a annoncé une baisse « modeste » et « provisoire » des taxes sur les carburants perçues par l’Etat pour faire baisser les prix à la pompe. Il s’agit d’une mesure provisoire, l’objectif est de « mettre en place un mécanisme qui régule le prix des carburants » a-t-il déclaré avant d’ajouter que « geler les prix pendant trois mois et que vous les laissez repartir après, vous n’avez rien résolu ».

 

  • Les emplois d’avenir au Parlement fin septembre, la prévision de croissance pour 2013 revue à la baisse

Dans son intervention, le Premier ministre a déclaré ne pas exclure un nouvel abaissement de la prévision de croissance pour 2013. L’hypothèse d’une croissance de 1,2 % retenue par le gouvernement était peut-être trop optimiste « c’était nos prévisions, on s’adaptera en fonction de l’évolution ». Pour le gouvernement, « l’objectif pour 2013 c’est 3% et l’équilibre à l’horizon 2017 ». Concernant le projet de loi qui vise à créer 150 000 emplois d’avenir en 2013 et 2014, le Premier ministre a déclaré qu’il serait soumis au Parlement fin septembre pour « agir tout de suite sur le drame social des jeunes en échec scolaire ». Subventionnés de 1 à 3 ans par l’Etat à hauteur de 75%, ces emplois s’adresseront « pour l’essentiel au secteur public, en tout cas non marchand, notamment les associations ». Jean-Marc Ayrault a aussi fait part de son intention de développer ses emplois dans le secteur privé « on va faire une expérimentation dans le secteur privé, à la marge, pour les secteurs de services aux personnes ». Ces emplois aidés, qui pourront être de CDD ou des CDI, seront destinés aux jeunes de 16 à 25 ans, peu qualifiés et issus des quartiers en difficultés.

 

Et sur DirectMatin.fr :

Coppé dénonce des mesurettes inefficaces

 

Vous aimerez aussi

aide financière «Beaucoup de jeunes ne peuvent pas se payer le permis de conduire», estime Gabriel Attal
La brasserie huppée du Fouquet's brûle, lors de l'acte XVIII des gilets jaunes, le samedi 16 mars.
gilets jaunes Acte 19 des gilets jaunes : à quoi s'attendre pour ce samedi ?
Edouard Philippe et le nouveau préfet de police de Paris, Didier Lallement, à Paris le 21 mars 2019  [Thibault Camus / POOL/AFP]
Mouvement social Gilets jaunes : un samedi test pour l'exécutif

Ailleurs sur le web

Derniers articles