Les emplois d'avenir entreront en vigueur dès le 1er novembre

Les emplois d'avenir devraient entrer en vigueur au 1er novembre, au lieu du 1er janvier, selon le texte du projet de loi amendé par la commission des affaires sociales de l'Assemblée et sur lequel centristes et UMP se sont abstenus.[AFP] Les emplois d'avenir devraient entrer en vigueur au 1er novembre, au lieu du 1er janvier, selon le texte du projet de loi amendé par la commission des affaires sociales de l'Assemblée et sur lequel centristes et UMP se sont abstenus.[AFP]

Les emplois d'avenir devraient entrer en vigueur au 1er novembre, au lieu du 1er janvier, selon le texte du projet de loi amendé par la commission des affaires sociales de l'Assemblée et sur lequel centristes et UMP se sont abstenus, apprend-on mercredi de source parlementaire.

Le projet de loi vise à créer 150.000 emplois (dont 100.000 dès l'an prochain), largement subventionnés par l'Etat, pour des jeunes peu ou pas qualifiés.

L'ensemble des députés débattront mardi prochain de ce projet que la commission a adopté et amendé mardi soir. Au sein de celle-ci, la gauche a voté pour, tandis que l'UMP et le groupe centriste UDI (Union des démocrates et indépendants) se sont abstenus.

Parmi les amendements votés en commission, l'un, présenté par le rapporteur du texte, Jean-Marc Germain, député PS des Hauts-de-Seine, avance au 1er novembre l'entrée en vigueur des emplois d'avenir "afin que leur mise en oeuvre soit la plus rapide possible".

Vous aimerez aussi

Air France-KLM a été lourdement affectée par les grèves du printemps [STEPHANE DE SAKUTIN / AFP/Archives]
Transport Air France-KLM reste bénéficiaire malgré le coût des grèves du printemps
Nantes : l'évacuation, dans le calme, d'un camp de migrants
Social Nantes : l'évacuation, dans le calme, d'un camp de migrants
Réunion intersyndicale : des thèmes de discussion à développer
Social Réunion intersyndicale : des thèmes de discussion à développer

Ailleurs sur le web

Derniers articles