Eric Woerth entendu mercredi par le juge Jean-Michel Gentil

L'ancien ministre et trésorier de l'UMP Eric Woerth a été entendu mercredi après-midi pendant plusieurs heures par un des juges bordelais en charge de l'affaire Bettencourt, Jean-Michel Gentil, a-t-on appris mercredi soir de source proche du dossier.[AFP] L'ancien ministre et trésorier de l'UMP Eric Woerth a été entendu mercredi après-midi pendant plusieurs heures par un des juges bordelais en charge de l'affaire Bettencourt, Jean-Michel Gentil, a-t-on appris mercredi soir de source proche du dossier.[AFP]

L'ancien ministre et trésorier de l'UMP Eric Woerth a été entendu mercredi après-midi pendant plusieurs heures par un des juges bordelais en charge de l'affaire Bettencourt, Jean-Michel Gentil, a-t-on appris mercredi soir de source proche du dossier.

M. Woerth a également été confronté pendant plus d'une heure à l'ancienne comptable des Bettencourt, Claire Thibout, a-t-on appris de même source.

L'ancien ministre avait été mis en examen en février dans le cadre des affaires Bettencourt, le 8 pour trafic d'influence passif, et le 9 pour "recel" d'une somme en numéraire remise par Patrice de Maistre, l'ancien homme de confiance de Liliane Bettencourt.

Mme Thibout a toujours prétendu que début 2007, soit quelques mois avant l'élection présidentielle emportée par Nicolas Sarkozy, M. de Maistre lui avait demandé 150.000 euros en liquide qu'il avait dit destiner à M. Woerth, qu'elle n'avait pu lui en remettre que 50.000, et que quelques jours plus tard M. de Maistre lui avait vanté l'avantage d'avoir des comptes en Suisse. Cela avait fait penser à la comptable que M. de Maistre avait pu trouver la somme restante sur des comptes de Mme Bettencourt dans ce pays.

Mercredi, Mme Thibout a répété tout cela, et insisté sur le fait qu'elle n'avait jamais eu affaire à M. Woerth en personne. Lui a démenti de nouveau toute remise d'une telle somme par M. de Maistre. Ce dernier, qui a passé près de trois mois en prison cette année, a toujours nié les dires de Mme Thibout.

Le juge Gentil a également posé quelques questions à l'ancienne comptable sur ses relations avec Florence Woerth, qui travaillait elle aussi pour le compte des Bettencourt, dans la société Clymène chargée d'administrer les dividendes de l'Oréal versés à la milliardaire, a-t-on encore appris.

Vous aimerez aussi

Les cinq autres inculpés dans ce dossier ont désormais tous plaidé coupable.
Justice États-Unis: une riche héritière plaide coupable dans un scandale d'esclaves sexuelles
Capture d'écran d'une vidéo de surveillance fournie par la police d'Irlande du nord le 20 avril 2019 montrant une personne présente lors de l'incident qui a causé la mort d'une journaliste à Londonderry [HO / POLICE SERVICE OF NORTHERN IRELAND (PSNI)/AFP]
Enquête Journaliste tuée en Irlande du Nord : deux jeunes hommes interpellés
MARTIN BUREAU / AFP
Justice Denis Baupin perd son procès en diffamation contre les médias et ses accusatrices

Ailleurs sur le web

Derniers articles