Wauquiez : en parlant de "barons", Copé a franchi la ligne jaune

Laurent Wauquiez, soutien de François Fillon pour la présidence de l'UMP, a estimé jeudi que son rival Jean-François Copé avait "franchi la ligne jaune" en renvoyant l'ex-Premier ministre aux "barons" du Parti.[AFP] Laurent Wauquiez, soutien de François Fillon pour la présidence de l'UMP, a estimé jeudi que son rival Jean-François Copé avait "franchi la ligne jaune" en renvoyant l'ex-Premier ministre aux "barons" du Parti.[AFP]

Laurent Wauquiez, soutien de François Fillon pour la présidence de l'UMP, a estimé jeudi que son rival Jean-François Copé avait "franchi la ligne jaune" en renvoyant l'ex-Premier ministre aux "barons" du Parti.

Interrogé par LCI sur l'argument rodé par le député-maire de Meaux ("moi, je fais campagne auprès des militants, pas des barons"), l'ex-ministre Wauquiez s'est insurgé: "Il y a clairement une ligne jaune qui est franchie".

"Que Jean-François Copé dise +je suis le candidat des militants+, c'est un slogan, pourquoi pas. Mais qu'il se sente obligé d'ajouter +François Fillon, lui, est le candidat des barons+, c'est ridicule", selon le député-maire du Puy-en-Velay.

"Ce que nous a demandé François Fillon, et on s'y tient, c'est d'expliquer ce qu'on veut faire en positif", a argumenté M. Wauquiez.

"Je ne rajoute pas systématiquement une pique contre Jean-François Copé", a-t-il expliqué, "parce que c'est la même famille".

À suivre aussi

Politique Ce que les maires attendent d'Emmanuel Macron
Parmi les chefs d'État des grandes puissances internationales, seul Emmanuel Macron participera au forum de Paris.
Politique Le forum de Paris sur la Paix s'ouvre en l'absence des chefs d'État des grandes puissances
Le président américain Donald Trump, le 30 octobre 2019 à la Maison Blanche  [SAUL LOEB / AFP]
Etats-Unis Destitution : le Congrès vote pour intensifier l'enquête contre Donald Trump

Ailleurs sur le web

Derniers articles