Habitat insalubre : Cécile Duflot va réunir les élus et préfets concernés

Cécile Duflot (c) se rend sur les lieux de l'incendie d'un immeuble insalubre, le 9 septembre 2012 à Saint-Denis [Kenzo Tribouillard / AFP/Archives] Cécile Duflot (c) se rend sur les lieux de l'incendie d'un immeuble insalubre, le 9 septembre 2012 à Saint-Denis [Kenzo Tribouillard / AFP/Archives]

La ministre du Logement, Cécile Duflot, organisera dans les semaines qui viennent une réunion rassemblant les élus et les préfets des départements concernés par l'habitat insalubre, a indiqué jeudi soir le service de presse du ministère.

L'incendie d'un immeuble insalubre dans la nuit de samedi à dimanche à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) avait causé la mort de trois personnes, et 35 autres personnes se sont trouvées sans logement, selon la préfecture.

A cette occasion, Cécile Duflot avait indiqué que l'Etat "s'engageait à trouver des solutions plus durables pour les personnes sinistrées de la rue Gabriel-Péri", tout en réaffirmant sa "grande détermination à lutter avec la plus grande fermeté contre l'habitat insalubre et contre les marchands de sommeil", selon le communiqué du ministère.

L'ensemble des victimes de l'incendie de Saint-Denis, qui ont dans un premier temps été prises en charge par la mairie de Saint-Denis, sont dorénavant "accompagnées par les services de l'Etat" et "vont, dès ce soir, être hébergées dans un hôtel à Saint Denis", a souligné le ministère.

L'association Droit au logement (Dal) avait affirmé mercredi qu'une cinquantaine de personnes sinistrés, n'ayant pas de solution d'hébergement, avaient commencé à occuper la Basilique de Saint-Denis, nécropole des rois de France.

Vous aimerez aussi

«Je ne vis pas dans un château. Je suis locataire, je ne suis pas propriétaire à Paris parce que le prix du mètre carré est trop cher», a regretté Benjamin Griveaux.
Polémique Benjamin Griveaux dit ne pas pouvoir être propriétaire à Paris «car le prix du m2 est trop cher»
Drame Explosion à Paris : six immeubles menacés d'effondrement
Des villes fantômes en Espagne
crise économique En Espagne, les villes fantômes tentent de reprendre vie

Ailleurs sur le web

Derniers articles