Le plafond du Livret A relevé à partir du 1er octobre

Pierre Moscovici, ministre de l'Economie, lors d'une conférence de presse le 13 septembre 2012 Pierre Moscovici, ministre de l'Economie, lors d'une conférence de presse le 13 septembre 2012[LOUISA GOULIAMAKI / AFP]

Le relèvement des plafonds du Livret A et du Livret de développement durable (LDD), annoncé pour la mi-septembre par le gouvernement, ne sera pas effectif avant le 1er octobre, selon des sources bancaires concordantes interrogée samedi.

Le décret officialisant les relèvements de plafond sera publié la semaine prochaine au journal officiel, indique une source proche du dossier, mais pour des raisons techniques l'entrée en vigueur ne pourra pas être effective avant le début du mois prochain.

A la Banque Postale, des conseillers financiers se sont vu notifier que les relèvements ne seraient effectifs qu'au début du mois de novembre, confient des source internes.

Le ministre de l'Economie Pierre Moscovici avait annoncé fin août que le placement préféré des Français bénéficierait d'un premier relèvement de 25%, portant son plafond à 19.125 euros, puis d'une deuxième hausse d'ici la fin de l'année, de 25% également. Le Livret de développement durable (LDD) devrait pour sa part voir son plafond doubler, ce qui le fera passer de 6.000 à 12.000 euros.

Durant la campagne présidentielle, François Hollande avait initialement promis un doublement des plafonds pour juillet.

Si celui du LDD, destiné à financer les PME et les entreprises innovantes, l'est en une seule fois, cela sera fait "progressivement" pour le Livret A, qui finance notamment le logement social, avait indiqué M. Moscovici, sans préciser le calendrier des hausses futures.

Le ministre avait chargé Pierre Duquesne, ancien conseiller économique de Lionel Jospin à Matignon, de lui formuler des propositions sur la réforme de l'ensemble de l'épargne réglementée dans un rapport qui devrait lui être remis en septembre.

Avec cette réforme du Livret A, le gouvernement entend notamment porter à 150.000 par an la construction de logements sociaux dès 2013, contre 110.000 en 2011.

À suivre aussi

«Je veux bien tous les jours me faire appeler président des riches, je ne le suis pas et je ne suis pas le défenseur de qui que ce soit», a déclaré Emmanuel Macron.
Gouvernement Emmanuel Macron réaffirme qu'il n'est «pas le président des riches»
Emmanuel Macron en visite à Dunkerque le 20 janvier 2020. [Denis Charlet / POOL/AFP]
Politique Moisson d'investissements pour Emmanuel Macron et le gouvernement, qui accueillent 200 patrons du monde entier
Photo d'illustration de l'aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle, prise en juin 2019.
Ile-de-France Roissy-Charles-de-Gaulle : 60 maires demandent à l'Etat de «stopper l'agrandissement de l'aéroport»

Ailleurs sur le web

Derniers articles