40.000 profs recrutés : une "folie absolue", pour Copé

Jean-François Copé, secrétaire général de l'UMP, à Paris, le 19 septembre 2012 [Kenzo Tribouillard / AFP] Jean-François Copé, secrétaire général de l'UMP, à Paris, le 19 septembre 2012 [Kenzo Tribouillard / AFP]

Jean-François Copé, numéro un de l'UMP, a dénoncé jeudi une "folie absolue" dans le recrutement, annoncé par le ministre Vincent Peillon, de 40.000 professeurs en 2013, et a demandé à François Hollande de "siffler la fin de la récréation".

"Je demande officiellement à François Hollande de siffler la fin de la récréation, tout ceci est totalement irresponsable", s'est insurgé le député-maire de Meaux devant la presse, au siège parisien de son parti. "Nous n'avons pas le premier euro pour payer ces 40.000 postes".

"En année pleine, à la fin du quinquennat, ça veut dire 7 milliards (d'euros) de plus par an, sans compter que la carrière d'un professeur, c'est 40 ans plus la retraite", a-t-il détaillé.

"C'est une folie absolue", s'est alarmé le secrétaire général du principal parti d'opposition. "Je demande à François Hollande de dire quels sont les postes des autres administrations qu'il va supprimer pour financer un tel nouveau de recrutement".

"L'école, ce n'est pas plus de professeurs dont elle a besoin, sauf ponctuellement dans quelques établissements. Ella a besoin d'autorité, de chefs d'établissements couverts en cas de difficultés". "Elle a besoin de réformes courageuses" et non "de ces éternelles démagogies socialistes", selon M. Copé. "Je demande à François Hollande de cesser de laisser ses ministres annoncer des nouvelles dépenses tous les jours", a-t-il insisté. "Il est en train de ruiner notre pays".

Le ministre de l'Education a annoncé jeudi le recrutement de "près de 40.000 professeurs" en 2013, dont environ 22.000 pour le remplacement de professeurs partant à la retraite.

À suivre aussi

Education Maternelle, Primaire, Collège, Lycée... Tout ce qui change à la rentrée scolaire 2019
Le CP et le lycée moins chers mais le collège plus coûteux: le budget alloué par les familles pour la rentrée 2019 sera globalement en stagnation, selon une enquête de la Confédération syndicale des familles (CSF). [MEHDI FEDOUACH / AFP/Archives]
Education Le coût de la rentrée scolaire stagne cette année
Le coût de la vie des étudiants va encore augmenter à la rentrée
Société Le coût de la vie des étudiants va encore augmenter à la rentrée

Ailleurs sur le web

Derniers articles