DSK n'est plus "dans l'action" mais "la réflexion"

Dominique Strauss-Kahn le 6 mai 2012 Dominique Strauss-Kahn le 6 mai 2012[THOMAS SAMSON / AFP]

L'ancien patron du Fonds monétaire international (FMI), Dominique Strauss-Kahn, a indiqué ne plus être dans le temps "de l'action" mais celui de la "réflexion", assurant n'en tirer "aucune" frustration, vendredi à Marrakech (Maroc), où il a animé une conférence.

"Je ne participe plus à l'action mais il y a un temps pour tout. Je participe beaucoup à la réflexion, au travers des universités, des colloques, des think tanks", a déclaré M. Strauss-Kahn à l'AFP et I-Télé en marge de cette conférence sur "Les pays émergents et la gouvernance" à l'Université privée de Marrakech (sud).

"Je ne ne veux pas surestimer mon rôle personnel, j'espère que quelques idées auxquelles je tiens pourront aboutir, ou faire réfléchir (...). C'est un rôle qui me convient bien et que j'entends tenir dans les années qui viennent", a ajouté l'ancien ministre socialiste de l'Economie et des Finances.

Comme on lui demandait s'il n'était pas frustré de ne plus être un décideur, DSK a rétorqué: "aucunement".

L'ex-patron du FMI, grand favori de la présidentielle de 2012 avant l'affaire du Sofitel de New-York, a pris la parole pendant près d'une heure avant de répondre aux questions des 200 à 300 étudiants présents, une semaine après avoir participé à une conférence en Ukraine. Il doit participer à un autre colloque en Corée du Sud en octobre.

Durant son intervention, l'ex-patron du FMI a regretté le manque de prise de décisions à l'heure actuelle en Europe, tout en prenant grand soin de ne pas aborder la politique française.

"Nous avons besoin d'idées nouvelles pour avancer, la période le réclame. Sinon, en Europe, nous allons nous avancer vers plusieurs années de croissance faible avec toutes les conséquences que ça peut avoir", a-t-il estimé.

"La volonté de travailler ensemble est plus faible, le multilatéralisme a moins la cote (qu'au début de la crise, ndlr), je crois que c'est assez dangereux", a ajouté DSK.

Vous aimerez aussi

Football Prison avec sursis pour le footballeur Amine Harit, impliqué dans un accident de voiture à Marrakech
La double barrière entre l'enclave espagnole de Ceuta et le Maroc est surmontée de barbelés.
Espagne Des centaines de migrants forcent la frontière à Ceuta en lançant de la chaux vive sur la garde civile
Maroc: le renouveau du cinéma
investissement Le renouveau du cinéma marocain

Ailleurs sur le web

Derniers articles