Des trentenaires de l'UMP demandent une vraie campagne

Le secrétaire général de l'UMP, Jean-François Copé, le 19 septembre 2012 à Paris [Kenzo Tribouillard / AFP] Le secrétaire général de l'UMP, Jean-François Copé, le 19 septembre 2012 à Paris [Kenzo Tribouillard / AFP]

Des cadres trentenaires de l'UMP ont réclamé lundi "une vraie campagne" entre les sept motions qui seront soumises au vote des militants lors du congrès du 18 novembre, dont celle de leur mouvement "La boîte à idées".

"Le vote pour les motions est l'occasion de définir une ligne politique et une stratégie militante, pas de ratifier la notoriété politique de tel ou tel", écrivent-ils dans un communiqué, affirmant regrouper des partisans des deux rivaux pour la présidence, François Fillon et Jean-François Copé

Ils demandent dans une lettre au comité d'organisation (COCOE) "un débat par région entre les représentants des différents mouvements ainsi qu'un débat au siège de l'UMP diffusé sur internet".

Ils revendiquent le soutien de 18 parlementaires, dont Benoist Apparu, Hervé Gaymard, Chantal Jouanno, Bruno Le Maire.

Ces cadres trentenaires s'inquiètent de voir l'UMP prise entre un "électorat conservateur", "soumis à la pression du FN", et "un électorat plus modéré dans l'ouest et les grandes villes", au milieu d'un "réseau de militants en train de disparaître".

Ils avancent "14 propositions pour reconstruire l'UMP": formation militante, rapprochement d'avec "la Fondapol", le think tank du politologue Dominique Reynié, préparation de "primaires ouvertes en vue de 2017".

Le "Ni FN, ni Front républicain" et un "choc compétitif massif", avec une forte baisse du coût du travail, figurent parmi les autres propositions de ce mouvement "anti-division" qui proclame: "Nous sommes tous un peu libéraux, humanistes et gaullistes".

Parmi les initiateurs: Enguerrand Delannoy, ancien collaborateur de Laurent Wauquiez et Gilles Carrez, deux hauts fonctionnaires (Pierre-Emmanuel Thiard et Matthieu Schlesinger) et un cadre du privé (Maël de Calan).

Les quelque 260.000 militants de l'UMP à jour de leur cotisation ont pour la première fois à se prononcer sur les motions des mouvements de l'UMP, en plus d'avoir à choisir entre MM. Copé et Fillon.

À suivre aussi

Le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez, lors de la mobilisation unitaire contre le projet de loi visant le statut des fonctionnaires, le 9 mai à Paris [Thomas SAMSON / AFP/Archives]
Mouvement social Au Congrès de la CGT, les «gilets jaunes» sur toutes les lèvres
Le président américain Donald Trump lors d'une conférence de presse à l'issue de sa rencontre avec le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un, le 28 février 2019 à Hanoï [Saul LOEB / AFP]
Etats-Unis Donald Trump accuse son ex-avocat Michael Cohen d'avoir «beaucoup menti» devant le Congrès
Etats-Unis Pour son ex-avocat, Donald Trump est «un raciste, un escroc et un tricheur»

Ailleurs sur le web

Derniers articles