Le Roux (PS) "souhaite" que les ministres EELV restent au gouvernement

Bruno Le Roux le 19 septembre 2012 à Dijon [Philippe Desmazes / AFP/Archives] Bruno Le Roux le 19 septembre 2012 à Dijon [Philippe Desmazes / AFP/Archives]

Bruno Le Roux, chef de file des députés PS, a "souhaité" lundi que les ministres EELV restent au gouvernement vu leur "bon boulot", tout en espérant qu'ils soient "porteurs de l'ambition européenne" de François Hollande malgré le non de leur parti au traité budgétaire européen.

Comme on demandait sur Europe 1 au député de Seine-Saint-Denis si Cécile Duflot (Logement) et Pascal Canfin (Développement) pouvaient garder leurs portefeuilles après le vote contre du conseil fédéral d'Europe Ecologie-les Verts au traité, il a répondu : "Au vu du travail qu'ils font, oui, je souhaite qu'ils restent. Ils font du bon boulot au gouvernement".

"Quand on est ministre, on doit partager les orientations les plus essentielles à la réussite du quinquennat" et la "réorientation européenne" en est une, a-t-il analysé. Donc "j'espère que les ministres sont pleinement porteurs de cette ambition européenne". "Je souhaite qu'ils se fassent entendre".

"Je demande le soutien au président de la République", a insisté ce proche de François Hollande. "Il est en droit d'attendre le soutien de toute sa majorité, de tous les partis qui la composent".

EELV fragilise-t-il le chef de l'Etat ? "Il y a bien entendu un ricochet, toujours !", a-t-il répondu. "Ils ne rendent pas service, bien entendu". "C'est une fadaise de dire qu'on soutient le président et qu'on va voter contre", a-t-il dit aussi. Quant au non du parti écologiste, il a estimé que c'était "une décision surprenante (qui) n'est pas le fruit de l'histoire des Verts".

Vous aimerez aussi

Écologie Plastique : le gouvernement va mettre en place un «bonus-malus» dès 2019
Alexis Kohler, le 26 juillet 2018 [FRANCOIS GUILLOT / AFP/Archives]
Gouvernement Conflit d'intérêts : nouvelle plainte contre le numéro deux de l'Elysée, Alexis Kohler
Températures Canicule : Agnès Buzyn appelle à la vigilance pour les bébés et les enfants en bas âge

Ailleurs sur le web

Derniers articles