Mélenchon accuse Ayrault de s'employer à "faire taire les autres"

Jean-Luc Mélenchon le 15 septembre 2012 à La Courneuve [Fred Dufour / AFP/Archives] Jean-Luc Mélenchon le 15 septembre 2012 à La Courneuve [Fred Dufour / AFP/Archives]

Jean-Luc Mélenchon, coprésident du Parti de gauche, a accusé lundi le Premier ministre Jean-Marc Ayrault de s'employer principalement à "faire taire les autres", et le président François Hollande de ne proposer qu'un "horizon comptable".

Interrogé lors des "4 vérités" sur France 2 sur le rejet du traité budgétaire européen décidé samedi par les responsables d'EELV, l'eurodéputé s'est insurgé: "ils ont bien le droit de discuter ! Chaque fois que quelqu'un émet un désaccord sur un sujet de fond qui intéresse le pays tout entier, l'avenir, aussitôt, vous avez les sergents serre-file qui arrivent : +silence dans les rangs+".

"Le rôle principal de Jean-Marc Ayrault, c'est de faire taire les autres", a accusé l'ex-candidat à l'Elysée du Front de gauche (11,1%). "Ce n'est pas acceptable".

Par ailleurs, le chef de l'Etat a, à ses yeux, un "comportement tout à fait inadapté à notre époque. Nous sommes dans un temps de crise et il faut agir, entraîner la société, lui proposer des lignes d'horizon ".

"Quelle ligne d'horizon propose François Hollande ? Un horizon comptable, c'est le maximum de son imaginaire politique", a poursuivi M. Mélenchon.

"Il est victime d'une conception de la politique très datée, très archaïque: vous avez là le monarque républicain qui ne bouge pas, qui de temps à autres dit deux-trois paroles qui n'ont pas grande conséquence", selon le responsable Front de gauche.

Il a prédit que se constituera à l'Assemblée nationale "une majorité alternative" avec les élus de son mouvement, les Verts, la gauche du PS. "Nous ne sommes pas l'opposition, nous sommes les ayants droits de la victoire".

À suivre aussi

Budget Quel est le montant de l’allocation de rentrée scolaire 2019 ?
Les rejets de prélèvements : une pratique lucrative pour les banques
frais bancaires Les rejets de prélèvements : une pratique lucrative pour les banques
Budget Prime à la conversion, prix de l'électricité, allocation de rentrée scolaire... ce qui change à partir du 1er août

Ailleurs sur le web

Derniers articles