Traité européen : le PS appelle les Verts à la cohérence

David Assoulin (c) à la fête de l'Humanité, le 15 septembre 2012 à La Courneuve, près de Paris [Fred Dufour / AFP/Archives] David Assoulin (c) à la fête de l'Humanité, le 15 septembre 2012 à La Courneuve, près de Paris [Fred Dufour / AFP/Archives]

David Assouline, porte-parole du Parti socialiste, a appelé lundi Europe Ecologie-les Verts (EELV) à la cohérence avec ses engagements et espéré que cette cohérence "prévaudra dans le vote de chaque parlementaire" sur le traité budgétaire européen.

La décision du conseil fédéral d'EELV samedi, qui a rejeté le traité, appelant les parlementaires écologistes à faire de même, "qui était prévisible, est une incohérence", a déclaré M. Assouline, lors du point-presse hebdomadaire du PS.

"Elle n'est pas cohérente avec leur engagement de soutien à l'action du président de la République pour redresser la France et réorienter l'Europe, qui sont des combats indissociables", a-t-il ajouté. "Elle n'est pas cohérente parce que dans le +paquet croissance+ arraché par François Hollande (...), l'essentiel des moyens dégagés concerne les projets de croissance verte", a-t-il dit.

"Maintenant nous espérons que cette cohérence prévaudra dans la décision que prendra chaque parlementaire (...) pour préparer ensemble, après ce vote, avec toute la gauche, les échéances prochaines: eurobonds, harmonisation fiscale et sociale, réciprocité commerciale, un vrai gouvernement économique de la zone euro", a-t-il plaidé.

"Dans tous les cas", a encore fait valoir le porte-parole, "cela nécessitera pour le PS le plus large rassemblement, l'unité la plus dynamique pour affirmer cette cohérence et cette responsabilité".

"L'ensemble des forces de la gauche qui ont voulu le changement doivent continuer à travailler ensemble", a ajouté David Assouline, refusant, en réponse à une question, de "juger à chaud" sur une éventuelle fragilisation de la coalition gouvernementale après le vote du Conseil fédéral d'EELV.

"Le vote des parlementaires, c'est cela qui est important. C'est un vote personnel", a insisté le porte-parole, en espérant que le "maximum de parlementaires verts" feront preuve de "cohérence", vu le "fort ancrage européen des Verts".

 

Et aussi

Cohn-Bendit se met en retrait d'EELV

Les ministres écolos coincés

Vous aimerez aussi

Politique Le Parlement adopte le projet de loi agriculture et alimentation
À gauche, Barham Saleh de l'Union patriotique du Kurdistan (photo prise le 13 décembre 2008), à droite Fouad Hussein du Parti démocratique du Kurdistan (photo prise le 11 avril 2016). [ADAM JAN, SAFIN HAMED / AFP/Archives]
vote Irak : deuxième tentative du Parlement pour élire le président
Imran Khan, après son élection à titre de Premier ministre du Pakistan, le 17 août 2018 à Islamabad. Photo fournie par l'Assemblée nationale pakistanaise [Handout / NA/AFP]
élection Pakistan : Imran Khan officiellement intronisé Premier ministre

Ailleurs sur le web

Derniers articles