Le Roux défend mollement Bartolone

Le président de l'Assemblée nationale, Claude Bartolone.[Bertrand Guay / AFP/Archives]

Bruno Le Roux, chef de file des députés PS, interrogé mercredi sur la présence de l'épouse de Claude Bartolone à son cabinet, a jugé que ce n'était "pas anodin", mais n'y a pas vu d'"erreur", mettant en garde contre un examen général de ce type d'embauches.

Sur Radio Classique et Public Sénat, M. Le Roux a commenté, à propos de ce poste de chargée de mission occupé par Véronique Bartolone à la présidence de l'Assemblée: "Ca ne peut pas être anodin quand il s'agit de l'épouse du président de l'Assemblée nationale et pour autant il faut regarder les choses réellement: il travaillait avec elle avant qu'elle ne devienne son épouse".

"Il y a quelque chose qui n'est pas une affaire et n'a aucune signification", selon le député de Seine-Saint-Denis. "Elle était sa collaboratrice et reste sa collaboratrice, elle travaille réellement".

"Je ne crois pas que ce soit une erreur", a ajouté M. Le Roux.

"S'il fallait, demain, regarder si à chaque fois qu'il y a une embauche, et notamment quand il y a des liens familiaux, il y a un travail réel, je crois que tout le monde devrait réfléchir à cela", a-t-il averti.

Bruno Le Roux s'est dit convaincu que "cela ne deviendra pas une affaire parce que chacun va se rendre compte que dans les responsabilités qu'elle avait auparavant, elle travaillait et de bonne façon et que là, elle va remplir un vrai travail auprès du président de l'Assemblée nationale".

Claude Bartolone a annoncé mardi la baisse de 10% du montant de l'indemnité pour frais de mandat des députés ainsi que le gel du budget de l'Assemblée afin d'instaurer plus de "transparence" et de faire montre de "sobriété". Des annonces assombries par une polémique sur Twitter autour de la présence à son cabinet de son épouse en tant que chargée de mission.

À suivre aussi

Emploi Le top 3 des métiers qui vont recruter à la rentrée
Il s'agit d'une hausse de 14,8% par rapport à l'année dernière, ce qui équivaut à 350.000 projets de recrutement supplémentaires.
Emploi Les intentions d'embauches en forte hausse en 2019
Mardi, une jeune femme a diffusé, sur Twitter, une vidéo dans laquelle elle explique s'être vue refuser sa candidature parce qu'elle était voilée.
Société Discrimination pour port du voile : La responsable d’un magasin mise à pied

Ailleurs sur le web

Derniers articles