Mélenchon : le Qatar "avatar d'un système monstrueux"

Le co-président du Parti de gauche Jean-Luc Mélenchon le 15 septembre 2012 à La Courneuve [Fred Dufour / AFP/Archives] Le co-président du Parti de gauche Jean-Luc Mélenchon le 15 septembre 2012 à La Courneuve [Fred Dufour / AFP/Archives]

Le co-président du Parti de gauche, Jean-Luc Mélenchon, s'est insurgé mercredi contre le fonds qatari pour les territoires déshérités de banlieue, décrivant le Qatar comme "une espèce d'avatar d'un système monstrueux" de "colonisation par l'argent".

"La présence du Qatar dans les banlieues est l'enfant de la politique pourrie de contractions des dépenses de l'Etat, de refus de services publics et de l'ouverture des marchés financiers", a fait valoir le dirigeant du Front de gauche, lors de "Questions d'Info" LCP/France Info/Le Monde/AFP.

Il a fustigé le "Qatar (qui) vient mettre de l'argent pour faire de l'argent". "Le Qatar a commencé à s'installer ici, là-bas, et ainsi de suite. Ça, ça s'appelle une espèce de colonisation. Par qui sommes-nous colonisés ? Nous sommes colonisés par l'argent. L'argent n'a pas de patrie, l'argent n'a pas de peuple, l'argent n'a pas d'autres intérêts que lui-même", a poursuivi M. Mélenchon pour qui "le Qatar est une espèce d'avatar d'un système monstrueux".

Vous aimerez aussi

«Foot et monde arabe : la révolution du ballon rond», une exposition à découvrir à l’IMA
Institut du Monde arabe «Foot et monde arabe : la révolution du ballon rond», une exposition à découvrir à Paris
La Roma a la compagnie aérienne Qatar Airways comme sponsor maillot depuis cette saison.
AS Roma L’AS Roma aux mains de QSI ?
Des personnes déploient une banderole "à bientôt Qatar" sur la Place Rouge de Moscou, à la veille de la finale du Mondial-2018 en Russie, le 14 juillet 2018 [Jewel SAMAD / AFP/Archives]
Fifa Le Mondial 2022 à 48 équipes : «pas un fait acquis», avertit le Qatar

Ailleurs sur le web

Derniers articles