Budget: Harlem Désir dénonce les attaques "indécentes" de la droite

Le socialiste Harlem Désir à Paris le 25 septembre 2012 [Jacques Demarthon / AFP/Archives] Le socialiste Harlem Désir à Paris le 25 septembre 2012 [Jacques Demarthon / AFP/Archives]

Les critiques de la droite contre le "budget de courage" présenté par le gouvernement sont "indécentes", a affirmé samedi le futur patron du PS, Harlem Désir, en concluant à Lézignan-Corbières (Aude) l'université de rentrée de la Fédération socialiste de l'Aude.

"Les attaques de la droite contre le budget 2013 sont indécentes, alors que c'est la droite qui a laissé 6 milliards de dette supplémentaire aux Français", a lancé le responsable socialiste en estimant qu'il s'agit d'un "budget de courage et de guerre contre la dette car notre souveraineté en dépend".

Répondant au secrétaire général de l'UMP Jean-François Copé qui avait déclaré vendredi que c'était "100% des Français qui vont payer des impôts supplémentaires", Harlem Désir a assuré que "c'est 100% de mensonges pour faire oublier que c'est la droite avec sa TVA Sarkozy-Fillon qui allait ponctionner le pouvoir d'achat de 100% des Français à hauteur de 12 milliards d'euros".

"Contrairement à ce que prétend l'UMP, a-t-il encore ajouté, le pouvoir d'achat de l'immense majorité des Français est préservé", et "ce budget est un budget de justice qui répartit les efforts selon le niveau de revenus".

À suivre aussi

Emmanuel Macron en visite à Dunkerque le 20 janvier 2020. [Denis Charlet / POOL/AFP]
Politique Moisson d'investissements pour Emmanuel Macron et le gouvernement, qui accueillent 200 patrons du monde entier
Photo d'illustration de l'aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle, prise en juin 2019.
Ile-de-France Roissy-Charles-de-Gaulle : 60 maires demandent à l'Etat de «stopper l'agrandissement de l'aéroport»
Le Premier ministre russe Dmitri Medvedev a présenté mercredi au président Vladimir Poutine la démission de son gouvernement.
Russie Le gouvernement russe a démissionné

Ailleurs sur le web

Derniers articles