Ayrault : le vote du Parlement sur le traité, "étape essentielle"

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault à l'Elysée, le 28 septembre 2012 [Bertrand Guay / AFP] Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault à l'Elysée, le 28 septembre 2012 [Bertrand Guay / AFP]

Jean-Marc Ayrault a déclaré dimanche que le vote du Parlement sur le traité budgétaire européen était une "étape essentielle" et que "manquer ce rendez-vous" serait "prendre une responsabilité historique", lors du congrès du Parti radical de gauche (PRG) au Parc floral, à Paris.

"Le vote du Parlement, ce ne sera pas la fin de l'histoire mais c'est une étape essentielle, manquer ce rendez-vous serait prendre une responsabilité historique", a affirmé à la tribune le Premier ministre, invité par le PRG à clore son congrès.

"Prendre le risque de l'aggravation de la crise, une crise politique, mais aussi une crise de l'euro, serait prendre une responsabilité face à l'histoire", a-t-il poursuivi.

"L'ambiguité en disant "non", c'est aussi engager la sortie de l'euro", a-t-il souligné. "François Hollande, comme moi-même, nous ne prendrons jamais la responsabilité (...) de faire disparaître l'euro".

"Oui, le soutien de la majorité dans cette circonstance est essentielle", a encore lancé le Premier ministre, soulignant que "nous n'avons pas le droit de nous dérober". "L'avenir de la zone euro est en jeu et le retour de la croissance et de la prospérité".

Selon lui, "si à court terme, parfois, nos positions ne sont pas suffisamment comprises, notre devoir, c'est d'expliquer, réexpliquer et d'expliquer encore".

À suivre aussi

Emmanuel Macron en visite à Dunkerque le 20 janvier 2020. [Denis Charlet / POOL/AFP]
Politique Moisson d'investissements pour Emmanuel Macron et le gouvernement, qui accueillent 200 patrons du monde entier
Photo d'illustration de l'aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle, prise en juin 2019.
Ile-de-France Roissy-Charles-de-Gaulle : 60 maires demandent à l'Etat de «stopper l'agrandissement de l'aéroport»
Le Premier ministre russe Dmitri Medvedev a présenté mercredi au président Vladimir Poutine la démission de son gouvernement.
Russie Le gouvernement russe a démissionné

Ailleurs sur le web

Derniers articles