Dailymotion : Montebourg assure avoir décidé avec Moscovici

Arnaud Montebourg, et Pierre Moscovici le 11 avril 2013 à Paris [Jacques Demarthon / AFP/Archives] Arnaud Montebourg, et Pierre Moscovici le 11 avril 2013 à Paris [Jacques Demarthon / AFP/Archives]

Arnaud Montebourg, le ministre de Redressement productif, a assuré jeudi avoir décidé de refuser le rachat de Dailymotion, filiale d'Orange, par le géant américain de l'internet Yahoo! "en relation avec Pierre Moscovici", son collègue de l'Economie et des Finances.

Interrogé par la presse à la sortie du Conseil des ministres, M. Montebourg a expliqué: "Nous ne pensons pas que ce soit une bonne opération d'abandonner Dailymotion entre les mains d'une société, Yahoo, dont la santé est parfois vacillante et qui de surcroît risque de dévorer, faire disparaître Dailymotion".

"Nous avons demandé à Yahoo, qui souhaitait acquérir Dailymotion, un partenariat à 50/50. Cela est nécessaire pour que le développement soit mutuellement bénéfique et gagnant-gagnant", a-t-il dit.

Une page internet du site français de vidéos Dailymotion [Loic Venance / AFP/Archives]
Photo
ci-dessus
Une page internet du site français de vidéos Dailymotion
 

"Cette solution peut parfaitement être mise en oeuvre avec de nombreuses autres propositions que France Télécom a reçues pour Dailymotion", a-t-il ajouté.

"Le gouvernement fait son travail. Il y a un réflexe économique et d'intelligence stratégique (...) L'UE est en train d'organiser la riposte pour la protection des données informatiques personnelles dans la bataille numérique mondiale. Au moment où nous nous organisons, il est normal que nous nous défendions", a encore relevé le ministre du Redressement productif.

À suivre aussi

Social XL Airways «a besoin de 35 millions pour repartir», selon son PDG
Économie Emmanuel Macron veut des milliards pour soutenir les start-up françaises
Le groupe Conforama prévoit de supprimer 1.900 postes en France en 2020, avec la fermeture de 32 magasins Conforama et celle des dix magasins de l'enseigne Maison Dépôt [DENIS CHARLET / AFP/Archives]
Social Conforama prévoit 1.900 suppressions de postes en France en 2020

Ailleurs sur le web

Derniers articles