Le Maire: la parole de Hollande "sonne faux", mais la droite doit être humble

Bruno Le Maire le 20 février 2013 à Paris [Patrick Kovarik / AFP/Archives] Bruno Le Maire le 20 février 2013 à Paris [Patrick Kovarik / AFP/Archives]

L'ancien ministre UMP Bruno Le Maire a assuré vendredi que la parole du président François Hollande "sonne faux", tout en estimant que son camp doit beaucoup travailler pour "redevenir un espoir".

Sur France Info, le député de l'Eure a assuré, à propos de la conférence de presse du chef de l'Etat la veille: "C'est une parole qui sonne faux. C'est une parole qu'on n'écoute plus, parce qu'il a dit tellement de choses et il a fait tellement le contraire que plus personne ne peut le croire".

L'élu d'opposition a demandé ainsi où étaient les "chocs de compétitivité" et "de simplification" qui avaient été promis par M. Hollande.

"La droite républicaine a une responsabilité écrasante: préparer une alternance à François Hollande, à ce gouvernement qui n'a ni cap ni vision pour le pays", a-t-il assuré. "Nous avons un travail considérable à faire pour redevenir une force d'espoir". "Nous devons faire preuve d'humilité".

Ca ne sera fera "pas en quelques mois. Travaillons, travaillons, travaillons" car "nous n'avons pas encore retrouvé une crédibilité suffisante", a-t-il dit.

Vous aimerez aussi

Le Sénat examine mardi et mercredi en première lecture le projet de taxe sur les géants du numérique, défendue par Bruno Le Maire [Damien MEYER / AFP/Archives]
Économie Feu vert du Sénat à la «taxe Gafa» pour imposer les géants du numérique
Cette taxe GAFA devrait rapporter à la France 400 millions d'euros cette année, puis environ 650 millions à l’horizon 2022.
Numérique Tout savoir sur le projet de taxe GAFA, qui arrive au Sénat
Le constructeur Ford va supprimer 7.000 emplois à travers le monde d'ici fin août [GREG BAKER / AFP]
Automobile Ford va supprimer 7.000 emplois dans le monde pour des économies

Ailleurs sur le web

Derniers articles