Mariage gay : "Une décision que je regrette mais que je respecte", dit Copé

Jean-François Copé, président de l'UMP, le 15 mai 2013 à Paris [Martin Bureau / AFP] Jean-François Copé, président de l'UMP, le 15 mai 2013 à Paris [Martin Bureau / AFP]

Jean-François Copé, président de l'UMP, a affirmé vendredi à TF1 qu'il regrettait la décision du Conseil constitutionnel concernant le mariage homosexuel mais qu'il la respectait.

"C'est une décision que je regrette mais que je respecte", a affirmé M. Copé.

La loi a été validée vendredi par le Conseil constitutionnel et le président François Hollande a affirmé qu'il la promulguerait dès samedi et qu'il n'accepterait "pas que l'on puisse perturber" ces mariages.

"C'est désormais une loi qui sera promulguée et que nous respecterons au nom de la République", a-t-il dit.

Selon lui, si la droite revient au pouvoir "il y a des choses sur lesquelles il faudra se pencher" concernant cette loi, notamment la question de "l'adoption".

"La manifestation du 26 mai, en ce qui concerne ma participation, prendra un tour un peu différent. Ce sera pour s'opposer plus globalement à la politique familiale de ce gouvernement", a-t-il précisé, ajoutant : "Démanteler cette politique familiale, c'est désolant".

Vous aimerez aussi

Le mouvement #MeToo a encore du chemin à faire, notamment sur les sites de rencontres amoureuses.
Société Le harcèlement sexuel sur les sites de rencontres, un phénomène de masse
Pollution Carburants : quelles alternatives pour les automobilistes ?
Vie numérique Pour 67% des Français, le développement numérique des services publics est une priorité

Ailleurs sur le web

Derniers articles