Moscovici accuse l'opposition de participer au "french bashing"

Le ministre de l'Economie, Pierre Moscovici, à Paris, le 15 mai 2013 [Bertrand Guay / AFP/Archives] Le ministre de l'Economie, Pierre Moscovici, à Paris, le 15 mai 2013 [Bertrand Guay / AFP/Archives]

Le ministre de l'Economie, Pierre Moscovici, a accusé dimanche l'opposition, et en particulier Jean-François Copé et François Fillon, de "participer au +french bashing+", le dénigrement de la France, et de manquer de dignité, dans une interview sur Radio J.

"Cette opposition est tout le temps en train de dénigrer son propre pays, de rabaisser la France, elle participe au +french bashing+, alors qu'en réalité elle devrait être une force de proposition pour contribuer au redressement" de la France, a déclaré M. Moscovici.

Le ministre évoque notamment les leaders de l'UMP, Jean-François Copé et François Fillon qui "ont toujours tendance à dire que la France va plus mal que les autres".

Selon lui, ils "réagi(ssent) vraiment avec un acharnement, une agressivité, un manque de hauteur de vue indignes de leaders d'une grande opposition qu'ils ne sont pas".

"Je voudrais que ces responsables de l'opposition, qui ont laissé le pays dans une situation d'affaiblissement, de dégradation préoccupante (...), qu'ils aient de la dignité", a ajouté le ministre de l'Economie.

"Comment cet homme (François Fillon, ndlr) peut-il faire des leçons professées avec une telle componction et parfois même avec une arrogances, alors qu'en réalité ils (l'opposition, ndlr) sont responsables de la dégradation de la situation ?", a-t-il déclaré.

Vous aimerez aussi

Le gouvernement en guerre contre les petites taxes
Impôts Le gouvernement en guerre contre les petites taxes
Politique À moins d'un an d'une démission programmée, le bilan de Collomb déçoit
Politique CSG : Édouard Philippe promet un geste fiscal pour 300.000 retraités

Ailleurs sur le web

Derniers articles