Municipales: Bernadette Chirac soutient Nathalie Kosciusko-Morizet

Nathalie Kosciusko-Morizet (UMP), le 21 mai 2013 à Paris [Matthieu Rater / AFP] Nathalie Kosciusko-Morizet (UMP), le 21 mai 2013 à Paris [Matthieu Rater / AFP]

Bernadette Chirac a décidé d'apporter son soutien à la favorite de la primaire UMP à Paris Nathalie Kosciusko-Morizet, qui devait se manifester mardi en fin d'après-midi par un déplacement à sa permanence du IIe arrondissement, et par la participation, à ses côtés, à un café politique dans le IVe.

"J'apprécie beaucoup son soutien. Je suis heureuse qu'elle puisse nous rejoindre", a déclaré la députée de l'Essonne lors d'une conférence de presse, précisant que c'est l'ancienne première dame qui lui a proposé cette visite.

Les deux femmes devraient également faire campagne dans le XVIe arrondissement vendredi.

Bernadette Chirac, le 22 novembre 2012 à Paris [Patrick Kovarik / AFP/Archives]
Photo
ci-dessus
Bernadette Chirac, le 22 novembre 2012 à Paris

La candidate de la primaire UMP pour les municipales de 2014 à Paris a appelé mardi à la "mobilisation générale", alors que le nombre de participants s'annonce faible. Selon Philippe Goujon, patron de la fédération UMP de Paris, le nombre d'inscrits ayant payé sur le site de la primaire s'élevait à plus de 9.000 mardi matin.

Les électeurs parisiens, encartés à l'UMP ou pas, ont jusqu'au 3 juin pour s'inscrire sur le site, et obtenir, moyennant trois euros, un code leur permettant de voter par voie électronique, du 31 mai au 3 juin.

Donnée largement favorite dans les sondages, Nathalie Kosciusko-Morizet pourrait souffrir du faible nombre d'inscrits, en étant plus vulnérable à une possible mobilisation d'activistes anti-mariage gay.

Elle a reçu la semaine dernière le soutien de François Fillon, et s'est affichée samedi soir au Parc des Princes au côté de l'ancien président Nicolas Sarkozy, qui selon elle "veut l'alternance à Paris".

Vous aimerez aussi

Le gouverneur de Floride, Rick Scott, le soir de l'élection, le 6 novembre 2018 [JOE RAEDLE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP]
Etats-Unis La Floride de nouveau plongée dans un amer imbroglio électoral
L'Allemand Manfred Weber (G) et le Finlandais Alexander Stubb (D) lors d'un débat à Helsinki, Finlande, le 7 novembre 2018. [Heikki Saukkomaa / Lehtikuva/AFP]
scrutin Elections européennes : la droite européenne désigne son champion
Etats-Unis Midterms : les 10 choses à retenir

Ailleurs sur le web

Derniers articles