Suicide de Venner : Désir choqué que Le Pen "semble justifier cet acte"

Harlem Désir, le premier secrétaire du PS, le 5 avril 2013 à Limoges [Pascal Lachenaud / AFP/Archives] Harlem Désir, le premier secrétaire du PS, le 5 avril 2013 à Limoges [Pascal Lachenaud / AFP/Archives]

Harlem Désir, Premier secrétaire du PS, a accusé mercredi Marine Le Pen, présidente du FN, d'avoir "semblé justifier" le suicide de l'essayiste d'extrême droite Dominique Venner à Notre-Dame de Paris.

Sur Canal +, l'eurodéputé a commenté : "c'est le geste d'un marginal d'extrême droite. Mais ce qui me choque, c'est que Marine Le Pen en fait une référence et ait semblé justifier cet acte". Une telle violence, c'est très révélateur".

L'essayiste d'extrême droite Dominique Venner, violemment opposé au mariage homosexuel, s'est suicidé mardi par arme à feu dans la cathédrale de Notre-Dame de Paris.

"Il faut, maintenant que la loi a été votée, que les opposants au mariage pour tous comprennent que c'est la loi de la République et que l'UMP arrête d'instrumentaliser les groupes d'extrême droite", a poursuivi M. Désir.

L'UMP pourrait donc être tentée d'instrumentaliser cette mort?, lui demande-t-on. "Je ne pense pas", a-t-il corrigé. "Je pense que c'est ce que fait Marine Le Pen et c'est quand même inédit qu'une responsable politique considére qu'un suicide qui serait motivé par des raisons politiques pourrait être présenté comme exemplaire. C'est un drame individuel mais en aucun cas quelque chose qui devrait être un exemple".

"Mais ce que je vois surtout", a poursuivi le numéro un socialiste, "c'est que Mme Kosciusko-Morizet, dans la primaire UMP" pour Paris, "dit qu'il y a une manipulation du Front national au sein de l'UMP".

Pour le responsable socialiste, il y a "un jeu auquel s'est prêtée une partie de la direction de l'UMP pendant ce débat sur le droit au mariage pour tous, qui a consisté à utiliser les groupes d'extrême droite".

"L'UMP¨n'arrive pas à divorcer de Civitas et de Frigide Barjot", a dit M. Désir. "Mais ils n'arriveront pas à faire divorcer la France de l'amour de l'égalité".

À suivre aussi

Cinéma Kristen Stewart raconte comment Hollywood lui a demandé de cacher sa bisexualité
Cette étude d'ampleur contredit la thèse, née dans les années 1990, qu'il existe un «gène gay» aussi prévisible que ce qui existe pour la couleur des yeux.
Science Non, il n'y a pas de gène de l'homosexualité, selon une vaste étude scientifique
Animaux Un couple de manchots gays adopte un oeuf au zoo de Berlin

Ailleurs sur le web

Derniers articles