Mosquée de Montpellier : Collard accepte l'invitation, pas Marine Le Pen

Marine Le Pen et Gilbert Collard à Paris le 4 décembre 2012 [Martin Bureau / AFP/Archives] Marine Le Pen et Gilbert Collard à Paris le 4 décembre 2012 [Martin Bureau / AFP/Archives]

La présidente du Front national Marine Le Pen a décliné jeudi l'invitation de la principale mosquée de Montpellier à se rendre à sa journée portes ouvertes le 8 juin, tandis que le député Gilbert Collard l'a acceptée, estimant qu'"on gagne toujours à mieux se connaître".

Le président de la principale mosquée de Montpellier, Lhoussine Tahri, a invité Marine Le Pen ainsi que d'autres élus FN à cette journée portes ouvertes, afin de leur "montrer que nous sommes républicains".

Interrogée par l'AFP, Marine Le Pen a expliqué qu'elle ne s'y rendrait pas.

"Je ne pense pas qu'un élu de la République doive se rendre dans un lieu religieux pour discuter des relations qui doivent exister entre le fonctionnement républicain et le fonctionnement religieux", a-t-elle affirmé.

"Je suis prête à discuter avec tous ceux qui veulent discuter avec moi, mais ailleurs. Dans mon bureau par exemple. S'ils en émettent le désir, je les recevrai sans aucune difficulté", a ajouté la présidente du FN, qui a fait de la dénonciation de l'islamisme un point central de ses discours, mais qui réfute faire l'amalgame entre islam et islamisme.

De son côté, Gilbert Collard, député du Gard élu sous les couleurs du FN, a répondu par l'affirmative à cette invitation.

"Je n'ai aucune raison de refuser cette invitation courtoise et républicaine", a répondu à l'AFP le secrétaire général du Rassemblement Bleu Marine. "On gagne toujours à mieux se connaître, mieux se comprendre et à se retrouver dans le respect que se doivent mutuellement les citoyens d'un même pays", a-t-il ajouté.

À suivre aussi

Société Antisémitisme : plus d'un Juif de France sur trois se sent menacé
Religion Vatican : une femme pour la première fois à un poste de très haut niveau au Saint-Siège
Religion Vatican : l'ex-Pape Benoît XVI fait retirer son nom d'un livre évoquant le célibat des prêtres

Ailleurs sur le web

Derniers articles