Mélenchon : Moscovici "vient de lâcher la bride aux salaires des patrons"

Jean-Luc Mélenchon, le coprésident du Parti de gauche, à Montpellier, le 11 avril 2013 [Pascal Guyot / AFP/Archives] Jean-Luc Mélenchon, le coprésident du Parti de gauche, à Montpellier, le 11 avril 2013 [Pascal Guyot / AFP/Archives]

Jean-Luc Mélenchon, coprésident du Parti de gauche (PG), a accusé vendredi le ministre de l'Economie Pierre Moscovici de "lâcher la bride aux salaires des patrons" et les "solfériniens" de "renoncer à tout sauf à exercer le pouvoir".

Pierre "Moscovici vient de lâcher la bride aux salaires des patrons", déclare Jean-Luc Mélenchon dans un communiqué intitulé "Parisot jubile : +Veni, vidi, Moscovici+".

"Ainsi les Solfériniens ont renoncé à tout sauf à exercer le pouvoir. Décidément Schröder est leur nouveau modèle : être le meilleur ami des grands patrons", ajoute l'ancien candidat du Front de gauche à la présidentielle.

"Pendant ce temps, la pauvreté augmente. Le pouvoir d'achat de la population recule. Mais les grands patrons pourront continuer à s'augmenter sans limites. Moscovici le leur permet", écrit-il.

Le ministre de l'Economie Pierre Moscovici a expliqué dans Les Echos préférer "miser sur une autorégulation exigeante" plutôt que légiférer.

Jean-Christophe Cambadélis a expliqué vendredi que son camp "aurait aimé" qu'il y ait une loi encadrant les salaires ou stock-options des grands patrons, mais, a-t-il expliqué, la crise est très complexe".

À suivre aussi

Élections européennes : une gauche fragmentée qui cherche à s'unir
Politique Élections européennes : une gauche fragmentée qui cherche à s'unir
Benoît Hamon entend rassembler les forces progressistes du pays avec son mouvement M1717.
Politique Le mouvement de Benoît Hamon lance une consultation en ligne
Jean-Luc Mélenchon Décès de François Delapierre, proche conseiller de Mélenchon

Ailleurs sur le web

Derniers articles