Manif pour tous : Copé condamne par avance les violences

Jean-François Copé le 15 mai 2013 à Paris [Martin Bureau / AFP] Jean-François Copé le 15 mai 2013 à Paris [Martin Bureau / AFP]

Jean-François Copé, président de l'UMP, a condamné "à l'avance toutes les formes de provocations, tensions et violences" qui pourraient se produire lors de la manifestation, dimanche, contre la loi sur le mariage homosexuel.

"Il ne faut pas faire d'amalgame", a ajouté M. Copé, qui était interrogé par la presse au siège de l'UMP.

Selon lui "des centaines de milliers de Françaises et Français venus de toutes les régions de France" vont manifester pour "dire que leur vision de la famille est différente de celle du président François Hollande".

Interrogé sur la possible absence de Frigide Barjot à cette manifestation, M. Copé a répondu : "ça ne me concerne pas, moi je serai au milieu des Françaises et Français" qui manifestent. "Il faut distinguer ce qui relève du comité d'organisation et du mouvement spontané" de ces Français.

Vous aimerez aussi

Nicolas Sarkozy le 4 septembre 2016 à La Baule  [JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP]
Justice Affaire Bygmalion : l'avocat de Nicolas Sarkozy dénonce «une manoeuvre politique grossière»
Valérie Pécresse Qu'est ce que le «bouclier de sécurité» voulu par Valérie Pécresse ?
Élections régionales Régionales : Estrosi et Bertrand donnés gagnants face au FN

Ailleurs sur le web

Derniers articles