La Manif pour tous va "poursuivre le combat"

La présidente de La Manif pour tous, Ludovine de la Rochère, le 5 mai 2013 à Paris [Loic Venance / AFP/Archives] La présidente de La Manif pour tous, Ludovine de la Rochère, le 5 mai 2013 à Paris [Loic Venance / AFP/Archives]

La présidente de La Manif pour tous a assuré dimanche que le combat allait se poursuivre contre le mariage homo et que le mouvement s'installait "durablement dans le paysage français et européen".

"Je vous annonce, ainsi qu'à ceux qui croient encore que nous allons abandonner, que nous poursuivrons le combat partout en France", a déclaré à la tribune dressée sur l'esplanade des Invalides Ludovine de la Rochère, à la fin d'une manifestation qui a rassemblé plus d'un million de personnes selon les organisateurs, 150.000 selon la police.

La Manif pour tous "va continuer à se déployer, à se structurer pour peser dans le débat public", a-t-elle lancé.

La loi sur le mariage homosexuel, pour elle, n'est "pas seulement une loi sociétale, mais une loi de civilisation, selon les termes mêmes" de la ministre de la Justice Christiane Taubira, a-t-elle rappelé dans son discours.

Pour elle, la Manif pour tous "est la plus grand mouvement social que la France ait connu depuis mai 68".

Or, selon elle, le gouvernement a répondu à cette mobilisation par "la condescendance, l'arrogance et le mépris".

"Alors, vous, monsieur le président de la République, qui êtes le garant de l'unité des Français: cessez d'être sourd et aveugle, cessez de diviser les Français, cessez de faire monter la colère de tout le pays", a-t-elle martelé, en demandant "l'abolition de la loi Taubira".

"La loi est aujourd'hui promulguée: le dernier mot est-il dit? ... La défaite est-elle définitive? Non!", a-t-elle asséné avant de conclure: "Tenez vous prêts" et "on ne lâchera rien, jamais, jamais, jamais".

Vous aimerez aussi

La PMA est pour l'instant réservée aux couples hétérosexuels infertiles ou qui risquent de transmettre une maladie à l'enfant [MARCEL MOCHET / AFP/Archives]
Société PMA : le débat reporté au printemps au grand dam de ses partisans
Le mouvement #MeToo a encore du chemin à faire, notamment sur les sites de rencontres amoureuses.
Société Le harcèlement sexuel sur les sites de rencontres, un phénomène de masse
Pollution Carburants : quelles alternatives pour les automobilistes ?

Ailleurs sur le web

Derniers articles