Présidence de l'UMP : Fillon et Copé d'accord pour demander aux militants s'ils veulent revoter

L'ex-Premier ministre François Fillon et le président de l'UMP Jean-François Copé, le 25 octobre 2012 à Paris [Miguel Medina / AFP/Archives] L'ex-Premier ministre François Fillon et le président de l'UMP Jean-François Copé, le 25 octobre 2012 à Paris [Miguel Medina / AFP/Archives]

Jean-François Copé et François Fillon sont tombés d'accord lundi pour demander aux militants UMP s'ils voulaient revoter en septembre pour la présidence de leur parti, ont affirmé à l'AFP plusieurs sources internes à l'UMP.

Sachant que les militants sont très majoritairement opposés à une nouvelle guerre des chefs, il est "hautement plausible" que ces derniers se prononcent contre une nouvelle consultation, a-t-on estimé de mêmes sources. La question leur sera posée "dans la dernière semaine de juin" lors d'un vote électronique et papier.

Une "haute autorité" sera également constituée pour veiller au bon déroulement du scrutin. Elle devrait être présidée par une personnalité extérieure au mouvement.

Une nouvelle élection en septembre était le premier point de l'accord passé en décembre entre MM. Fillon et Copé, après quatre semaines de violentes disputes consécutives à l'élection controversée à la présidence de l'UMP, fillonistes et copéistes s'accusant mutuellement de tricheries.

Mais de nombreux militants ont fait savoir, au fil des réunions publiques tenues par MM. Copé, Fillon et d'autres ténors du parti, qu'ils ne voulaient pas de ce nouveau vote. Alors que le parti souhaite partir en rangs serrés aux batailles électorales de 2014 (municipales et européennes), le président de l'UMP et l'ancien chef du gouvernement avaient laissé entendre qu'ils n'y étaient pas non plus favorables.

Vous aimerez aussi

Nicolas Sarkozy le 4 septembre 2016 à La Baule  [JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP]
Justice Affaire Bygmalion : l'avocat de Nicolas Sarkozy dénonce «une manoeuvre politique grossière»
Valérie Pécresse Qu'est ce que le «bouclier de sécurité» voulu par Valérie Pécresse ?
Élections régionales Régionales : Estrosi et Bertrand donnés gagnants face au FN

Ailleurs sur le web

Derniers articles