Marine Le Pen veut rencontrer Laurent Fabius

La présidente du FN, Marine Le Pen, le 4 décembre 2012 à Paris [Martin Bureau / AFP/Archives] La présidente du FN, Marine Le Pen, le 4 décembre 2012 à Paris [Martin Bureau / AFP/Archives]

La présidente du FN, Marine Le Pen, a demandé mardi un rendez-vous au ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, à propos de sa demande d'organiser un référendum sur la sortie de la France de l'Union européenne.

Dans sa lettre, transmise aux médias, la députée européenne rappelle qu'elle avait défendu le non au référendum du 29 mai 2005 sur le Traité constitutionnel européen, tout comme Laurent Fabius au sein du PS.

Puis, reprenant la proposition de François Hollande de créer un "gouvernement économique de la zone euro", elle estime qu'"un tel projet, si contraire à notre République, devrait pour le moins faire l'objet d'un référendum".

"Aussi, dans le respect de nos profondes différences, l'esprit de nos combats communs menés en 2005 pour la souveraineté de la France et le refus de l'Europe ultralibérale nous commande aujourd'hui d'unir nos forces", plaide la présidente du Front national, qui demande à Laurent Fabius de la recevoir.

La présidente du FN demande à être reçue pour évoquer sa demande d'organiser en janvier 2014 un référendum sur la sortie de la France de l'Union européenne.

Selon elle, il s'agirait de "négocier avec nos partenaires européens une réorientation fondamentale et positive de l'Europe sur quelques points essentiels (démantèlement organisé de l'euro, possibilité d'un protectionnisme national, fin de Schengen et suprématie du droit national sur le droit européen), et à soumettre par référendum aux Français en début d'année 2014 le résultat de ces négociations".

À suivre aussi

54 % des Parisiens utilisent leur voiture qu'une à trois fois par mois maximum.
Sondage Selon une étude, les Parisiens sont moins accros à la voiture que leurs voisins européens
Europe Tout savoir sur Sylvie Goulard, nommée commissaire européenne
Le nouveau gouvernement italien de Giuseppe Conte, porté par une majorité pro-européenne et penchant à gauche, a prêté serment jeudi devant le président Sergio Mattarella.
Europe Italie : investiture d'un gouvernement pro-européen et penchant à gauche

Ailleurs sur le web

Derniers articles