Mélenchon: exporter des armes vers la Syrie, "faute contre la paix"

Jean-Luc Mélenchon, coprésident du Parti de gauche, le 27 mai 2013 à Madrid [Javier Soriano / AFP] Jean-Luc Mélenchon, coprésident du Parti de gauche, le 27 mai 2013 à Madrid [Javier Soriano / AFP]

Jean-Luc Mélenchon, coprésident du Parti de gauche, a vu mardi une "faute lourde contre la paix"", qu'il impute à Paris et Londres, dans la levée de l'embargo européen sur l'exportation d'armes pour les rebelles syriens.

"François Hollande et le gouvernement viennent de commettre une faute lourde contre la paix en faisant pression avec la Grande-Bretagne pour que l'Union européenne lève son embargo sur les exportations d'armes en Syrie", écrit l'eurodéputé dans un communiqué.

"Cette levée de l'embargo aligne l'Europe sur les États-Unis et l'empêche de peser en faveur d'une résolution politique du conflit syrien. Cette surenchère militaire en Syrie conduit tout le Moyen Orient à une impasse", dit-il.

Pour l'ex-candidat du Front de gauche à l'Elysée, "les exemples libyen et afghan montrent qu'il est impossible de contrôler l'usage des armes une fois qu'elles sont livrées. En commettant les mêmes erreurs en Syrie, François Hollande expose la France à de nouvelles menaces et affaiblit notre puissance diplomatique".

Les ministres européens des Affaires étrangères ont décidé lundi soir à Bruxelles de lever l'embargo sur les armes pour les rebelles syriens à partir du mois d'août. La décision satisfait la Grande-Bretagne et la France, les deux seuls pays européens qui réclamaient la possibilité de fournir des armes aux forces de l'opposition modérée.

Vous aimerez aussi

Un combattant des Forces démocratiques syriennes (FDS) sur le front contre le groupe Etat islamique (EI) à Baghouz en Syrie, le 14 février 2019 [Delil souleiman / AFP]
Syrie Daesh résiste dans sa dernière poche face aux forces kurdo-arabes
Un Syrien de 30 ans a été placé en détention provisoire, suite aux réquisitions du parquet de Paris.
Justice Paris : un Syrien mis en examen pour crime contre l'humanité et écroué
Syrie Une jihadiste britannique veut rentrer chez elle pour accoucher

Ailleurs sur le web

Derniers articles