Bond du nombre de chômeurs en avril et nouveau record

Une file d'attente à Pôle Emploi lors d'un salon pour l'emploi à Arras, dans le nord de la France, le 18 octobre 2012 [Philippe Huguen / AFP/Archives] Une file d'attente à Pôle Emploi lors d'un salon pour l'emploi à Arras, dans le nord de la France, le 18 octobre 2012 [Philippe Huguen / AFP/Archives]

Le mois d'avril a compté 1.326 chômeurs de plus par jour : le nombre de demandeurs d'emplois sans activité a bondi de 39.800 en métropole pour atteindre 3.264.400 personnes, un nouveau record absolu, selon les chiffres publiés jeudi par le ministère du Travail.

Depuis 24 mois, le nombre d'inscrits à Pôle emploi en catégorie A (n'ayant pas travaillé au cours du mois) augmente sans interruption. Sur cette période, il s'agit de la troisième plus forte hausse enregistrée, après 43.900 en janvier 2013 et 40.000 en octobre 2012.

Sur un an, l'augmentation est de 12,5% (+1,2% sur un mois).

Le pic historique de 1997 avait été dépassé fin mars.

Le président français François Hollande et la chancellière allemande Angela Merkel à l'Elysée, le 30 mai 2013 [Pierre Verdy / AFP]
Photo
ci-dessus
Le président français François Hollande et la chancellière allemande Angela Merkel à l'Elysée, le 30 mai 2013

Outre-mer compris, 3,5 millions de chômeurs sans aucune activité étaient inscrits à Pôle emploi.

En incluant les personnes ayant eu une activité réduite, Pôle emploi recensait 58.100 chômeurs de plus fin avril, soit 4,79 millions (+1,2% sur un mois, +10,8% en un an) en métropole, et 5,09 millions avec les départements d'Outre-mer.

Depuis l'élection de François Hollande en mai 2012, la France recense plus de 330.000 chômeurs de plus dans la seule catégorie A.

"Cette tendance négative se prolongera encore dans les prochains mois avant que nous ne parvenions, par la mobilisation de tous les acteurs et de tous les instruments, à inverser la courbe du chômage à la fin de l'année", affirme le ministère du Travail dans un communiqué.

Emplois d'avenir, contrats de génération, loi sur la sécurisation de l'emploi: les instruments sont "en place", ajoute le ministère, en publiant un nouveau bilan de 25.000 jeunes peu ou pas diplômés en emplois d'avenir à ce jour, sur un objectif de 100.000 d'ici la fin d'année.

Avec 2% de jeunes inscrits supplémentaires en un mois en catégorie A, les moins de 25 ans ont été particulièrement touchés. Mais sur un an, les plus de 50 ans sont les plus frappés (+17,4%).

Le nombre de chômeurs a augmenté en avril dans l'ensemble des régions. Sur un an, les Pays-de-la-Loire, la Champagne-Ardenne et la Bretagne ont enregistré les plus fortes hausses (supérieures à 15,5% pour la catégorie A).

Le nombre de chômeurs de longue durée est en hausse de 1,5% par rapport à mars, et de 15,1% en un an.

La première cause identifiée d'inscription à Pôle emploi reste la fin d'un CDD (25,2%), les licenciements économiques représentant seulement 2,6% des entrées.

Vous aimerez aussi

Politique CSG : Édouard Philippe promet un geste fiscal pour 300.000 retraités
Social Un plan santé très attendu par les professionnels du secteur
Social Plan santé : environ 400 millions d'euros supplémentaires pour l'Assurance maladie en 2019

Ailleurs sur le web

Derniers articles