Royal prête à entrer au gouvernement

La socialiste Ségolène Royal à Paris le 22 avril 2013 [Eric Piermont / AFP/Archives] La socialiste Ségolène Royal à Paris le 22 avril 2013 [Eric Piermont / AFP/Archives]

L'ex-candidate PS à la présidentielle Ségolène Royal n'a pas exclu dimanche d'entrer au gouvernement en affirmant que si "l'occasion se présente pourquoi pas", tout en précisant "n'avoir rien demandé".

"Aucune hypothèse n'est à écarter et en même temps je ne suis impatiente de rien, je n'ai rien demandé, je n'attends rien, je ne suis pas pressée", a affirmé Mme Royal invitée de l'émission "C politique" sur France 5.

"Si l'occasion se présente pourquoi pas, si ça ne se présente pas je n'ai pas besoin de cela pour être utile", a-t-elle ajouté rappelant son mandat de présidente de la région Poitou-Charentes et ses fonctions de vice-présidente de la Banque publique d'investissement.

Elle a aussi souligné avoir "pris beaucoup de recul" par rapport à la "politique politicienne".

Quant à une nouvelle tentative pour la présidentielle, l'ex candidate à l'Élysée a répondu: "Je ne sais pas, vous savez en politique on ne sait pas ce qui peut arriver".

"Mon état d'esprit c'est d'attendre le moment : si l'histoire se présente à nouveau je serai prête, si elle ne se présente pas, je n'en tirerais aucune amertume, aucun regret, aucun remords", a-t-elle aussi déclaré assurant avoir "acquis une certaine sérénité".

À suivre aussi

Anne Hidalgo, candidate non officielle encore à sa propre réélection, accompagnée par son adjoint chargé de la culture, Christophe Girard.
Municipales 2020 Municipales à Paris : les investitures PS, arrondissement par arrondissement, bientôt officialisées
Valérie Rabault : «Entrer dans le débat comme le fait le président, c'est une manière populiste»
Politique Valérie Rabault : «Entrer dans le débat comme le fait le président, c'est une manière populiste de le faire»
Élection européennes : la répartition des sièges au Parlement européen
Politique Élections européennes : la répartition des sièges français au Parlement européen

Ailleurs sur le web

Derniers articles