Hollande évoque la lutte contre l'insécurité à Marseille

Le président de la République François Hollande à Marseille, le 4 juillet 2013 [Gerard Julien / AFP] Le président de la République François Hollande à Marseille, le 4 juillet 2013 [Gerard Julien / AFP]

François Hollande a estimé, mardi à Marseille, que la politique menée par le gouvernement dans la deuxième ville de France pour lutter contre l'insécurité commençait à donner des "résultats", assurant qu'il n'y aurait "aucune faiblesse".

"Il n'y aura (...) aucune faiblesse, aucune indifférence, aucun relâchement. Face à la loi de la force, nous imposerons la force de la loi. Et je peux vous le dire, elle l'emportera", a déclaré le président, lors de son discours d'inauguration du Musée des Civilisations de l'Europe et de la Méditerranée (MuCEM).

"Il y a eu l'année dernière 19 homicides, avec une chronique qui est toujours la même: 20 en 2011, 17 en 2010, 18 en 2009. Sinistre succession de drames... Eh bien ça doit s'arrêter," a-t-il dit, ajoutant que Marseille pouvait "compter sur la solidarité de la Nation".

"Le ministre de l'Intérieur a pris les dispositions nécessaires, qu'il ne faut jamais regarder comme suffisantes, mais qui marquent une rupture après 400 suppressions d'emplois ces cinq dernières années", a poursuivi François Hollande, évoquant l'affectation de 230 policiers et gendarmes dans deux zones de sécurité prioritaires, "auxquels s'ajoutent trois forces mobiles et le déploiement de la vidéo-surveillance".

"Nous avons des résultats. Premier signe d'une évolution: les atteintes aux biens ont diminué de plus de 7% depuis le début de l'année, 15% même pour les cambriolages, 9% pour les vols à main armée. Alors poursuivons cette action", a lancé le président.

À suivre aussi

Tinder a également annoncé d'autres mesures de sécurité jeudi, dont un système d'authentification des usagers, qui pourront envoyer à l'application plusieurs photos d'eux, prises en temps réel.
Sécurité Etats-Unis : Tinder lance un bouton d'urgence pour signaler les situations dangereuses
10 400 caméras piétons reléguées au placard par les policiers
Sécurité 10.400 caméras-piétons reléguées au placard par les policiers
Les agents «RATP sûreté» seront désormais équipés de 393 caméras-piétons.
exclusif Sécurité : transports, lycée, prison... les 5 mesures de Valérie Pécresse pour 2020 à Paris et en Ile-de-France

Ailleurs sur le web

Derniers articles