Retraites : Ayrault laissera du temps à la concertation

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault, le 5 juin 2013 à Paris [Lionel Bonaventure / AFP] Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault, le 5 juin 2013 à Paris [Lionel Bonaventure / AFP]

Jean-Marc Ayrault a pris mercredi à l'Assemblée nationale "l'engagement" que le gouvernement ne proposerait pas de réforme des retraites avant la tenue d'une "concertation" menée jusqu'à la rentrée.

Au lendemain de l'apparition de premières fuites sur le rapport remis la semaine prochaine par la Commission Moreau sur les retraites, le Premier ministre a cherché à temporiser en rappelant que cette commission ne ferait que proposer des "hypothèses".

Ces pistes "seront multiples, il appartiendra au gouvernement" de piocher parmi celles-ci, a ajouté M. Ayrault, en réponse à une question du député PS Alain Claeys.

Augmenter la durée de cotisation, fiscaliser les bonus pour enfants, sous-indexer les pensions: le rapport Moreau sur la réforme des retraites devrait suggérer de faire contribuer actifs et retraités, mais aussi, plus délicat, les fonctionnaires, ont révélé mardi des sources syndicales.

"Avant (la réforme), il y a des rendez-vous, et le premier rendez-vous sera la conférence sociale des 20 et 21 juin", a fait valoir M. Ayrault, soulignant qu'une table ronde serait alors spécifiquement consacrée aux retraites.

"Ensuite la concertation se poursuivra, il n'y aura pas de décision, comme en 2010, en plein coeur de l'été, j'en prends l'engagement!", a lancé le chef du gouvernement. "Ce n'est qu'après l'été, après la concertation, que le gouvernement dira la ligne qui est la sienne et le Parlement sera saisi pour prendre ses responsabilités", a-t-il enchaîné.

Le but de cette future réforme, selon M. Ayrault, est à la fois de "maîtriser les déficits", "corriger les inégalités et injustices" "garantir dans la durée" la survie du système.

M. Ayrault a aussi ironisé sur les réformes des retraites menées en 2003 et 2010 par la droite, qui étaient censées "tout régler".

Vous aimerez aussi

Bordeaux : les retraités manifestent
Mouvement social Pouvoir d'achat : des retraités manifestent à Bordeaux
Nombre de chantiers explosifs attendent le chef de l'Etat pour l'année 2019.
Politique Gilets jaunes, élections européennes... Les 5 dossiers chauds qui attendent Macron en 2019
Des rassemblements ont eu lieu dans toute la France à l’appel de neuf organisations syndicales pour dénoncer la baisse du pouvoir d'achat des retraités.
Social Nantes : des retraités dans la rue contre la baisse du pouvoir d’achat

Ailleurs sur le web

Derniers articles