Bettencourt : ouverture à Bordeaux de l'audience sur les nullités de procédure

Thierry Herzog, conseil de l'ancien chef de l'Etat Nicolas Sarkozy, le 25 avril 2013 au palais de justice de Bordeaux [Mehdi Fedouach / AFP/Archives] Thierry Herzog, conseil de l'ancien chef de l'Etat Nicolas Sarkozy, le 25 avril 2013 au palais de justice de Bordeaux [Mehdi Fedouach / AFP/Archives]

L'audience sur les nullités de procédure dans l'affaire Bettencourt, notamment celles qui entacheraient une expertise déterminante, s'est ouverte jeudi matin devant la cour d'appel de Bordeaux.

L'audience, à huis clos, s'est ouverte à 10H00 devant la chambre de l'instruction de la Cour d'appel, en présence des avocats de sept mis en examen, dont Thierry Herzog, conseil de l'ancien chef de l'Etat, Nicolas Sarkozy.

Ils devaient, dès l'ouverture, demander à la cour un report d'audience. Les avocats s'appuient en effet sur les révélations, le 30 mai, par Le Parisien, de liens étroits entre Jean-Michel Gentil, l'un des juges en charge de l'affaire, et une légiste ayant participé à l'expertise, cruciale, qui établit que Liliane Bettencourt n'était plus en possession de ses moyens depuis fin 2006.

Ils estiment devoir disposer de plus de temps pour intégrer dans leur défense cet élément selon eux "gravissime" et qui pourrait entraîner selon eux l'annulation de cet expertise et, peut-être, par conséquence des mises en examen qui en ont découlé.

Vous aimerez aussi

Enquête Immeubles effondrés à Marseille : des perquisitions dans les services municipaux
Enquête Affaire de pédophilie «hors normes» dans la Nièvre : 8 mises en examen
Football Leaks Fichage Ethnique : le PSG a lancé une enquête interne

Ailleurs sur le web

Derniers articles