Marc Blondel: abroger la loi Debré de financement de l'école privée

Marc Blondel, président de la Libre Pensée et ancien secrétaire général de FO, le 10 décembre 2005 à Paris [Jean-Pierre Muller / AFP/Archives] Marc Blondel, président de la Libre Pensée et ancien secrétaire général de FO, le 10 décembre 2005 à Paris [Jean-Pierre Muller / AFP/Archives]

Marc Blondel, président de la Libre Pensée, a appelé mercredi à Villeurbanne (Rhône) à abroger la loi Debré permettant le financement de l'enseignement privé, estimant qu'elle a été "le précédent qui permet de justifier toutes les atteintes au principe de laïcité".

"Cette loi, a-t-il affirmé lors d'un point de presse en marge d'un meeting, a constitué la première grande dérogation à l'esprit de la loi de 1905 (de séparation de l'Eglise et de l'Etat) et à l'école laïque, gratuite et obligatoire".

L'ancien secrétaire général de FO a considéré que, contrairement à la promesse de campagne de François Hollande de remettre en cause le concordat d'Alsace-Moselle, où ce sont les citoyens qui financent par l'impôt les établissements d'enseignement religieux, "on va aujourd'hui partout vers des systèmes concordataires" avec la décentralisation.

"On veut faire de la République une et indivisible un Etat fédéral de régions, avec des dispositions différentes selon les régions et dérogatoires à l'égalité républicaine", a-t-il ajouté.

"C'est aller vers une société de communautarismes", a ajouté M. Blondel pour qui cette volonté "est aussi européenne".

Soulignant que seuls des 27 pays de l'UE, la France et la Portugal se réfèrent à la laïcité dans leurs Constitutions, il a dénoncé la volonté de l'Europe de "donner aux cultes un pouvoir politique, qui passe évidemment par l'enseignement".

"Pour contrer cela", a dit le président de la Libre Pensée, "il n'y a que la citoyenneté, et la citoyenneté c'est l'école publique". "Il faut contrer l'influence de ceux qui veulent que les citoyens pensent d'une façon, car cette façon c'est la soumission, c'est l'obscurantisme", a-t-il conclu.

À suivre aussi

Société Vendée : un arrêté municipal oblige les habitants à être heureux
Société Une Américaine sur 16 n'était pas consentante lors de son premier rapport sexuel, selon une étude
Des cigarettes électroniques en présentation dans un magasin de New Delhi, le 18 septembre 2019 [Prakash SINGH / AFP]
Société L'Inde interdit le vapotage

Ailleurs sur le web

Derniers articles