Fermeture de la TV publique grecque: "symbole tragique" pour Filippetti

La ministre de la Culture, Aurélie Filippetti, quittant l'Elysée, le 5 juin 2013 [Lionel Bonaventure / AFP/Archives] La ministre de la Culture, Aurélie Filippetti, quittant l'Elysée, le 5 juin 2013 [Lionel Bonaventure / AFP/Archives]

La ministre de la Culture, Aurélie Filippetti, a qualifié mercredi de "symbole tragique" l'"écran noir" qui s'affiche sur la télévision publique grecque, après sa fermeture brutale décidée mardi par le gouvernement grec, espérant que cette décision ne soit "pas définitive".

"C'est un symbole tragique que de voir un écran noir sur la télévision publique" grecque, a déclaré Mme Filippetti à la sortie du Conseil des ministres. "Jamais la France n'acceptera sans une profonde amertume de voir qu'au sein même de l'Union européenne certains en arrivent à des extrémités pareilles", a-t-elle ajouté.

"C'est une décision absolument préoccupante, il ne faut pas que l'austérité à laquelle la Grèce est soumise depuis plusieurs mois rime avec un abandon du pluralisme", a aussi estimé la ministre de la Culture. "La liberté d'informer, la qualité du service public de la télévision sont des valeurs irremplaçables dans une démocratie et donc j'espère que cette décision ne sera pas définitive", a-t-elle souligné.

"C'est une décision que nous déplorons, c'est une décision triste évidemment", a de son côté jugé la porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem, à l'issue du Conseil des ministres. Selon elle, "il n'est aucunement question que ça puisse se produire chez nous".

Le gouvernement grec a annoncé et immédiatement mis en application mardi, à la stupéfaction générale, la fermeture des chaînes de la télévision et radio publiques ERT, sous la pression de ses bailleurs de fonds internationaux. Il a annoncé mercredi le dépôt d'un projet de loi réorganisant l'audiovisuel public, accusé d'être un foyer de clientélisme politique.

À suivre aussi

Transports Grève : TGV, RER, métro, bus... Les prévisions de trafic pour le mercredi 22 janvier
Le Mans : une opération de re-logement des SDF pas comme les autres
Social Le Mans : une opération de relogement des SDF pas comme les autres
Crise Hôpital : plus de 1.000 médecins prêts à démissionner de leurs fonctions administratives

Ailleurs sur le web

Derniers articles